Préparez-vous à payer encore plus cher votre essence

Les conducteurs du Nouveau-Brunswick n’ont vraisemblablement pas fini de subir des hausses des prix à la pompe. Une huitième augmentation consécutive du prix du sans-plomb est prévue cette semaine.

Dan McTeague, analyste chez Gasbuddy, prédit une augmentation du prix de l’essence de 2 cents le litre au Nouveau-Brunswick – ainsi qu’en Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador – d’ici la fin de la semaine.

Des calculs effectués par l’Acadie Nouvelle à partir de données du marché NYMEX abondent dans le même sens. Une augmentation de près de 3 cents est prévue.

La Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick établit de nouveaux prix maximums des produits pétroliers chaque jeudi à 0h01. D’ici là, le prix maximum de l’essence ordinaire libre-service avec frais de livraison est de 121,3 cents le litre.

Les prix à la pompe ont augmenté de plus de 15 cents dans les deux derniers mois. Au début février, les conducteurs de la province achetaient l’essence à moins de 104,1 cents le litre. Le propriétaire d’un véhicule ayant un réservoir d’essence de 50 litres paie 8,60$ de plus pour faire le plein.

Selon M. McTeague, cet été, le prix de l’essence pourrait être le plus élevés des cinq dernières années.

«Avec cinq provinces (y compris le Nouveau-Brunswick) qui verront imposer une taxe sur le carbone le 1er avril, les semaines à venir pourraient être les plus élevées pour cette période de l’année depuis 2014.»

Les prix les plus bas de l’essence au Nouveau-Brunswick, mardi en matinée selon Gasbuddy, sont dans les postes d’essence de Costco à Moncton et Fredericton, soit 111,9 cents le litre. Les prix les plus élevés, toujours selon Gasbuddy, sont dans la région de Woodstock et dans le Nord-Est, où certaines stations-service affichent des prix de 120,9 cents le litre ou plus.

Le prix moyen de l’essence au Nouveau-Brunswick est 118,5 cents le litre, ce qui est légèrement sous la moyenne nationale de 121,9 cents le litre. Les prix les plus élevés sont en Colombie-Britanique, à 134,8 cents le litre en moyenne, et les plus bas sont en Ontario, à 113,5 cents le litre.

Les prédictions sur l’essence ne tiennent pas compte de facteurs imprévisibles comme des phénomènes météorologiques graves et des changements soudains du prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Elles ont été établies en se servant des données les plus récentes disponibles. Elles doivent néanmoins être considérées avec prudence.

Les données du marché NYMEX ont été obtenues sur le site internet barchart.com.