120 auteurs au Salon du livre d’Edmundston

Sans se réinventer nécessairement, le 34e Salon du livre d’Edmundston promet aux visiteurs qui prendront part à l’événement une programmation bien étoffée et fort variée.

Le comité organisateur travaille depuis de nombreux mois à la préparation du plus ancien Salon du livre francophone au pays présenté hors des frontières du Québec.

Pas de moins de 57 kiosques d’exposition meubleront la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany qui accueillera à nouveau cet événement qui est présenté du 4 au 7 avril.

Sur place, les visiteurs auront l’occasion d’aller à la rencontre de 120 auteurs d’ici et d’ailleurs prêts à partager avec le public leurs nouveautés littéraires et à partager cet univers propice aux découvertes de toutes sortes.

Parmi les auteurs de renoms qui seront présents, notons Annie Brocoli, Louise Portal, Tristan Demers, Debbie Lynch-White et Jean-François Baril, pour ne nommer que ceux-là.

Si leur métier d’écrivain est sommes toute peu connu du grand public, ces derniers ont tous partagé un jour ou l’autre la vie des gens, que ce soit par leurs innombrables présences à la télévision, au grand écran, sur disque ou sur scène.

Des auteurs originaires du Madawaska comme  Sébastien Bérubé,  Meagan Levesque, Marco Couturier et les sœurs Guimond-Plourde seront aussi de cette célébration culturelle annuelle afin de présenter leur œuvre littéraire qui vient tout juste d’être publiée.

«Il y a de bonnes raisons qui expliquent pourquoi tant d’auteurs viennent au salon et que d’autres décident d’y revenir. Après des débuts plutôt modestes, Edmundston est maintenant un incontournable, tant pour les auteurs, les éditeurs que pour les visiteurs», raconte Jean-Claude D’Amours, le coprésident de cette foire du livre.

Là où le Salon du livre d’Edmundston devient encore plus intéressant, c’est dans sa façon de pouvoir offrir à n’importe qui une petite dose de bonheur, d’enrichissement personnel, de divertissement et de possibilités d’améliorer son mieux-être.

Une vingtaine de conférences portant sur des sujets aussi variés que l’éducation, la famille, la santé, la consommation écoresponsable, la réussite personnelle et même sur Astérix le Gaulois sont ainsi à l’horaire.

Une trentaine de causeries sur scène, un déjeuner littéraire, la Soirée de Filles au Centre des arts ainsi que différents lancements et spectacles jeunesse figurent également à l’horaire des nombreuses activités.

«Nous avons compris qu’il en faut pour tous les goûts et pour tous les âges, qu’il faut apporter au Salon chaque année de nouveaux auteurs, de nouvelles activités et des sujets au goût du jour», raconte Jean-Claude D’Amours, à quelques jours seulement de l’ouverture de l’événement.

Plus d’une centaine de conférences et de visites d’auteurs dans les écoles du District scolaire francophone Nord-Ouest sont également prévues à l’horaire, tout comme le circuit littéraire imaginé par l’artiste Sébastien Bérubé et un 5 à 7 littéraire qui se tiendra vendredi, aux Brasseurs du Petit-Sault.

«Il y a une telle proximité entre les auteurs et le public qui participe aux activités, c’est qui fait le charme du Salon du livre d’Edmundston qui permet en plus de mettre de l’avant la littérature au Nouveau-Brunswick», de dire l’auteur qui vient tout juste de publier son recueil Maudire les étoiles.

Présenté du 4 au 7 avril, l’événement ouvrira officiellement ses portes au public ce jeudi, dès 18h00.