Un aéroglisseur et un brise-glace s’amènent dans le nord de la province

Un aéroglisseur et un brise-glace de la Garde côtière canadienne seront déployés au large de la côte nord du Nouveau-Brunswick la semaine prochaine.

Selon les conditions météorologiques, l’aéroglisseur NGCC Sipu Muin sera envoyé dans les ports de pêche de la Péninsule acadienne et dans la baie des Chaleurs avant de déglacer la rivière Restigouche.

«La priorité de l’aéroglisseur est de briser la glace dans la rivière Restigouche afin de prévenir les inondations dans les communautés le long de la rivière», peut-on lire dans un avis du ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, publié vendredi après-midi.

On précise tout de même que si la rivière Restigouche «ne présente aucun risque d’inondation», les ports de pêche pourraient être déglacés en priorité.

Il est prévu que l’aéroglisseur quitte sa base de Trois-Rivières, au Québec, durant la semaine du 8 avril.

Le brise-glace de la Garde côtière canadienne pourrait quant à lui arriver dans la région dès le 7 avril. Il aidera à briser la glace des chenaux menant aux ports de pêche du crabe des neiges.

Tout comme l’an dernier, les crabiers de la Péninsule acadienne souhaitent un début de saison de pêche aussi hâtif que possible. Cela leur permettrait de capturer une partie de leur contingent avant l’arrivée des baleines noires de l’Atlantique Nord dans les eaux du golfe du Saint-Laurent.