Fœtus égaré à l’hôpital d’Edmundston: Vitalité s’excuse

Le PDG du Réseau de santé Vitalité s’est dit profondément désolé du drame vécu par un couple originaire du Bas-Saint-Laurent dont le fœtus est disparu de l’Hôpital régional d’Edmundston dans des circonstances nébuleuses.

«Le Réseau confirme qu’une erreur de manipulation a malheureusement été faite à la morgue de l’Hôpital régional d’Edmundston entraînant la perte d’un fœtus de 20 semaines à l’intérieur de l’établissement. Nous exprimons nos plus grandes excuses à la famille et leur offrons tout le réconfort dont ils auront besoin pour passer au travers ce deuil déchirant», a indiqué Gilles Lanteigne dans une déclaration écrite.

«Bien que le Réseau possède de rigoureux mécanismes à l’interne, force est de constater que des lacunes sont toujours présentes à l’intérieur de ceux-ci. Nous redoublerons à présent d’efforts et reverrons à la lettre chacun de nos processus dans le but d’apporter les correctifs nécessaires et ainsi éviter qu’une situation similaire ne se reproduise», a ajouté le dirigeant du réseau de santé dans cette même déclaration formulée quelques jours après l’incident reproché.

En entrevue à la station de télévision locale de Rivière-du-Loup, le couple formé de Pierre-Luc Richard et Noémie Shareck a affirmé être dépassé par les événements survenus qui demeurent à ce jour sans grandes réponses.

Encaissant difficilement le coup, les parents endeuillés ont également laissé savoir qu’ils entrevoyaient la possibilité d’entamer des démarches judiciaires à l’endroit du centre hospitalier.