Deux jeunes médecins ouvrent une clinique de rhumatologie à Bathurst

Deux jeunes médecins du Nouveau-Brunswick mettent l’épaule à la roue pour offrir des services de rhumatologie dans le nord de la province. Une nouvelle clinique a pignon sur la rue Vanier à Bathurst depuis novembre 2018.

La Clinique de rhumatologie de Bathurst a été ouverte par les Drs Jean-Philip Deslauriers, âgé de 30 ans et Marc-Étienne Parent, âgé de 29 ans, et se situe dans les mêmes bureaux que la clinique de médecine familiale dirigée par les Dres Rébecca Arseneau, Fanny Guéniche et Renée Thériault.

Jusqu’à maintenant, les patients du nord-est du Nouveau-Brunswick nécessitant un rendez-vous avec un rhumatologue devaient se rendre soit à Moncton, Fredericton ou Saint-Jean. Rappelons que les rhumatologues s’intéressent aux maladies des os, des articulations, des tendons, des ligaments et des muscles.

Une clinique de rhumatologie a été mise sur pied à Edmundston en 2014, mais ces services n’existaient plus dans le Restigouche, la région Chaleur et la Péninsule acadienne depuis un certain temps. Plusieurs patients devaient se rendre à Moncton, à Fredericton ou à Saint-Jean pour recevoir des traitements. Certains services étaient offerts par visioconférence, explique le Dr Deslauriers.

«C’est un emplacement stratégique qui rend le service plus accessible. Le service était difficile d’accès. Les déplacements ne sont pas toujours faciles, étant donné que les patients ont des troubles musculosquelettiques», ajoute le Dr Parent.

En plus de diriger une clinique permanente à Bathurst, le Dr Deslauriers se déplace à Tracadie une fois par semaine pour traiter des patients dans la Péninsule acadienne. Ce service a pu être mis sur pied grâce au soutien de la Dre Annick Pelletier et de Carole Basque, une infirmière.

Il offre aussi des services cliniques une fois par semaine à l’Hôpital régional Chaleur de Bathurst. À l’hôpital de Bathurst, le projet a été développé avec l’appui de l’infirmière Carole Beaudet.

Les médecins prévoient éventuellement d’étendre leurs services à Dalhousie.

Les troubles rhumatologiques demeurent assez communs. Par exemple, selon la Société canadienne de l’arthrite, plus de 6 millions de Canadiens sont touchés par l’une des 100 formes de la maladie. Depuis l’automne 2018, les Drs Deslauriers et Parent ont vu quelque 1500 patients.

«Beaucoup de gens sont atteints de conditions rhumatologiques, mais ils ne font pas le suivi. Ils ne sont pas au courant qu’un nouveau service est disponible. Une façon pour nous de les évaluer et de les prendre en charge, c’est de recevoir une recommandation de leur médecin de famille. C’est le moment idéal de le faire. Pour les cas étiquetés urgents, le délai d’attente est de quelques jours. Pour les cas non urgents, le temps d’attente est de quelques mois seulement.»