Les plans de la nouvelle église de Bas-Caraquet dévoilés

Des «Ohhh!». Des «Ahhh!». Des applaudissements. Un évêque satisfait et probablement aussi un peu soulagé. Une coprésidente de gestion de paroisse avec un sourire immense. Ça résume assez bien la présentation des plans de la nouvelle église Saint-Paul, jeudi soir, à Bas-Caraquet.

Plus de 200 personnes se sont rassemblées dans la cafétéria de l’école l’Escale-des-Jeunes qui sert de plan B depuis l’incendie de l’église patrimoniale plus que centenaire en juin et sa démolition dans la controverse en janvier. Ils ont découvert ce à quoi ressemblera leur nouveau lieu de culte qui devrait être prêt en août 2020.

«Vous pourrez dire à vos enfants et à vos petits-enfants que vous étiez là, s’est exclamé Mgr Daniel Jodoin avant la diffusion des premières images. Ce n’est pas tous les jours qu’on construit une église. Vous êtes le point de mire de plusieurs diocèses.»

Mgr Daniel Jodoin a parlé aux citoyens présents avant la présentation des plans de la nouvelle église Saint-Paul de Bas-caraquet. – Acadie Nouvelle: Réal Fradette

Cet édifice servira également de centre de réconfort d’urgence en cas de crise. Outre le sanctuaire et la nef, plusieurs salles multifonctionnelles seront érigées avec toutes les commodités nécessaires, dont une cuisine commerciale. Le tout prendra place sur un seul plancher et ce sera un des premiers bâtiments certifiés accessibles dans la province.

Ce sera moderne, mais on a assuré de garder un cachet patrimonial avec, notamment, quelques pierres de l’ancienne église et quelques vitraux sauvés de l’incendie. La compagnie d’assurances Ecclesiastic poursuit actuellement son magasinage afin de trouver divers objets nécessaires.

Une immense pancarte montrant l’allure extérieure du nouveau lieu de culte sera installée sous peu. Si tout se déroule comme prévu, la construction débutera en juillet. On a assuré qu’on ne dépassera pas le budget alloué, qui est de 2,5 millions $.

Après l’ovation qui a signifié la fin de la présentation, les gens se sont rués sur les rares copies des plans disponibles.

«C’est excellent. Ça va nous donner un beau lieu pour prier. Une école, ce n’est pas la même chose. J’ai hâte. Tout m’a plu dans ce que j’ai vu. C’est extraordinaire», a déclaré Alvine Gauvin.

Jacques Poirier est sorti enchanté de ce qu’il a vu.

L’allure extérieure de la nouvelle église Saint-Paul de Bas-Caraquet. – Acadie Nouvelle: Réal Fradette

«On va être choyé. On ne peut pas demander mieux. Ce que j’ai préféré? Tout! On aura même une salle pour les urgences. Il y a plein d’églises qui ferment et nous, on en aura une neuve!», a-t-il souligné.

L’ancienne mairesse Agnès Doiron a applaudi le travail des concepteurs et du diocèse de Bathurst.

«C’est merveilleux, s’est-elle exclamée. C’est beau que ce soit adapté pour les personnes âgées. C’est paisible aussi. Ça va amener un baume de réconfort dans notre communauté.»

Mirila Boucher, coprésidente du comité de gestion de la paroisse Saint-Paul, a affiché un sourire aussi grand que la salle.

«Je suis vraiment émerveillée. Je suis satisfaite, mais je m’attendais à cette belle réaction. Quand j’ai vu les plans, je me disais qu’on ne pouvait pas passer à côté d’une si belle occasion», a-t-elle réagi.

Philippe Cormier, de Corbo Génie-conseil de Caraquet, obtiendra la tâche de transformer ces plans en quelque chose de concret.

«Ce sera un beau défi de créer quelque chose qui répondra aux attentes de la communauté. C’est un très beau projet pour notre équipe», a-t-il dit, tout en admettant que l’échéancier du 1er août 2020 puisse être serré.

Mgr Jodoin était très content de la rencontre. Il dit n’avoir eu aucune crainte de la réaction des paroissiens.

«Nous avons voulu plaire à tout le monde, avec un mélange de patrimoine et de moderne. Les gens reconnaîtront l’âme de leur ancienne église dans une belle église toute neuve. Ça ne servait à rien de conserver des ruines qui auraient coûté très cher. Nous avons fait ce qu’il y a de mieux pour la communauté», a-t-il mentionné.