Moncton: de sérieux problèmes pour un vitrier bien connu

Un vitrier bien connu de Moncton serait en eaux troubles. Une note placardée sur les portes d’Economy Glass indique que l’entreprise a déclaré faillite.

Les portes du siège social de l’entreprise sur la rue High à Moncton étaient verrouillées vendredi matin. Les fourgonnettes de la compagnie étaient toutes stationnées. Un homme émerge entre les véhicules.

«Je suis venu acheter des fenêtres», dit-il.

Il s’est malheureusement cogné à une porte close.

«Ce bien ou cet actif est sous la garde du syndic en vertu de l’article 16 de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité», peut-on lire sur la note du syndic Ernst & Young collée à la porte d’entrée.

Economy Glass est une sous entreprise de Northfield Glass Group (NGG). L’entreprise opérait des succursales à Moncton, à Fredericton et à Dartmouth. Une autre filiale du groupe, City Thermo Pane de Beresford, serait aussi visée par la faillite.

L’Acadie Nouvelle a tenté de joindre plusieurs succursales d’Economy Glass au Nouveau-Brunswick. Chaque fois, il n’y avait aucune réponse. Le répondeur de l’entreprise est plein et n’accepte plus de nouveaux messages.

On ne sait pas encore combien de gens ont été mis à pied.

Le syndic responsable du dossier n’a pas encore répondu à notre demande d’entrevue.