Des trésors de Notre-Dame de Paris ont pu être sauvés

Un porte-parole du service des incendies de Paris a affirmé mardi matin que l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi, était maintenant éteint.

Gabriel Plus a ajouté que l’examen de l’état de la structure restante de l’édifice historique était en cours et qu’il appartenait maintenant aux experts de déterminer comment elle devait être solidifiée.

Entre-temps, une charpente métallique sera érigée afin de protéger ce qui reste de la cathédrale.

Quant au procureur de Paris, Rémy Heitz, il assure que rien ne démontre que l’incendie soit d’origine criminelle. Il ajoute que l’enquête sera longue et difficile mais que pour le moment, la cause accidentelle est l’hypothèse privilégiée.

Pour sa part, le premier adjoint de la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a affirmé que certains des objets et des reliques de grande valeur de l’église ont pu être préservés. C’est notamment le cas de la Sainte Couronne d’épines du Christ, de la tunique de Saint-Louis et de l’orgue de quelque 8000 tuyaux qui avait été installé vers 1730.

Après que le président de la France, Emmanuel Macron, ait assuré lundi soir que la cathédrale serait reconstruite, des personnalités se sont manifestées.

L’homme d’affaires François-Henri Pinault et son père, le milliardaire François Pinault, ont promis de verser 100 millions d’euros pour la reconstruction de Notre-Dame. Un autre homme d’affaires, Bernard Arnault, s’est engagé à donner 200 millions d’euros.