Une entreprise de recyclage créera neuf emplois à Edmundston

L’entreprise Carrefour Environnement Saguenay procédera à des améliorations à son usine d’Edmundston ce qui se traduira par la création de neuf emplois.

L’entreprise québécoise est la seule qui se consacre au recyclage et à la remise à neuf des déchets électroniques au Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement du Canada offre une contribution remboursable de 244 750$ sur un projet de plus de 1 million $.

Carrefour Environnement Saguenay entend ainsi augmenter le volume de déchets électroniques qu’elle peut traiter à ses installations néo-brunswickoises.

«Nous traitons actuellement 600 tonnes de déchets sur une base annuelle avec 10 employés. Nos visées sont d’augmenter ces chiffres à 5000 tonnes et 50 employés», a expliqué Bertrand Tremblay, le PDG de l’entreprise à but non lucratif qui a vu le jour à Chicoutimi, au Québec.

Selon M. Tremblay, des études démontrent qu’il y a généralement entre 15 et 20 appareils électroniques et informatiques désuets de toute sorte dans les résidences au pays.

«Il y a un potentiel de développement à court terme du côté du Nouveau-Brunswick. Avec l’achat du bâtiment et ces investissements de plusieurs milliers de dollars, nous démontrons que nous investissons dans une perspective à long terme ici», a indiqué le dirigeant de l’entreprise qui espère étendre ses activités ailleurs en Atlantique.

Outre sa mission de gestion de la matière résiduelle, Carrefour Environnement Saguenay propose des programmes d’intégration sociale à travers ses activités exercées à Edmundston et dans la région du Saguenay.

«Nous sommes la preuve que l’économie et l’environnement peuvent aller ensemble», a affirmé Bertrand Tremblay.