Le Parti libéral du Nouveau-Brunswick annule son congrès à la direction et acclame Kevin Vickers au poste de chef. Le nouveau leader entrera officiellement en poste le 24 avril.

La formation politique en a fait l’annonce mercredi par voie de communiqué de presse. Le passage du flambeau se fera formellement mercredi prochain à Fredericton.

Le successeur de Brian Gallant participera alors à une conférence de presse lors de laquelle il «exposera sa vision pour le Nouveau-Brunswick».

Kevin Vickers n’a pas tardé à réagir à la nouvelle, mercredi. Dans une série de tweets publiés en français et ensuite en anglais, il s’est dit «extrêmement touché» de recevoir l’appui de ses collègues.

Ce politicien émergent originaire de la région de Miramichi  est le seul candidat à avoir reçu l’approbation du «comité du feu vert» du Parti libéral, chargé d’évaluer les dossiers de candidature déposés avant la date limite du 29 mars.

Le seul autre libéral qui briguait la chefferie, René Ephestion, a annoncé plus tôt ce mois-ci qu’il n’était plus dans la course. Ce résident de Dieppe a par la suite indiqué au Telegraph-Journal que sa candidature n’avait tout simplement pas été approuvée.

La grande fête libérale reportée à plus tard

Les militants libéraux devaient converger vers Saint-Jean, les 21 et 22 juin, pour participer à leur premier congrès à la direction depuis 2012.

Il y a une semaine, le comité de direction du congrès avait indiqué qu’il croyait «fermement» que l’événement devait «allait de l’avant avec un programme modifié» même s’il n’y avait qu’un candidat confirmé.

Le Parti n’a pas suivi cette recommandation et a préféré l’annuler. Il organisera  cependant son prochain congrès biennal dans la ville portuaire, au printemps 2020.

Le politologue Roger Ouellette, de l’Université de Moncton – qui est également chroniqueur à l’Acadie Nouvelle – dit qu’il n’est pas vraiment surpris par cette décision des dirigeants libéraux.

«Le grand événement de ce congrès-là était l’annonce du vainqueur. Mais là, c’est déjà connu. Donc on peut comprendre que le parti ne veut pas dépenser beaucoup d’énergie et d’argent pour quelque chose qui était déjà connu d’avance.»

Il note que si les libéraux épargnent des sommes importantes en mettant une croix sur le congrès, ils renoncent cependant à certains bénéfices de la présentation d’un tel rassemblement.

«S’ils avaient eu une course à la chefferie avec plusieurs candidatures, avec un momentum, de la visibilité, les visions des candidats; ça aurait dynamisé la base, donné de l’attention dans les médias et ça aurait fait connaître les candidats à la population.»

Il note qu’il y a une éternité que l’on n’a pas assisté à un couronnement à la tête du Parti libéral.

Vérification faite, c’est le samedi 16 octobre 1954 que cela s’est produit. Austin Claude Taylor – qui occupait le poste de leader de l’opposition depuis 1952 – était le seul candidat pressenti pour succéder à John B. McNair.

Les libéraux avaient tout de même organisé un congrès dans l’auditorium d’une école de  Fredericton. Selon un article du Telegraph-Journal publié le lundi suivant, près de 1000 militants libéraux s’étaient déplacés pour l’occasion.

Kevin Vickers en bref

Originaire de Miramichi, bilingue et âgé de 62 ans, Kevin Vickers a fait carrière dans la Gendarmerie royale du Canada. Il a notamment œuvré dans la Péninsule acadienne.

Il a par la suite occupé le poste de sergent d’armes de la Chambre des communes à Ottawa. Il s’est fait connaître à l’échelle nationale en octobre 2014 en abattant par balles l’auteur de l’attentat du Parlement.

Le premier ministre conservateur Stephen Harper l’a nommé ambassadeur du Canada en Irlande en janvier 2015. Il a occupé ce poste jusqu’au début de 2019, lorsqu’il est revenu au Nouveau-Brunswick, peu avant de se lancer dans la course à la direction du Parti liberal.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle