Les sacs de plastique bientôt interdits dans le Grand Moncton?

Les conseils municipaux de Dieppe, Moncton et Riverview se pencheront sur la possibilité d’adopter un arrêté interdisant l’utilisation de sacs de plastique sur leur territoire.

Les résultats d’une étude commandée par les municipalités du Grand Moncton révèlent que 78% des citoyens de la région sont favorables à l’interdiction des sacs de plastique.

À la lumière de ces résultats, les mairesses et le maire des municipalités du Grand Moncton passeront en revue les résultats du sondage afin de possiblement interdire l’utilisation des sacs de plastique dans la région. En fait, les élus veulent agir rapidement.

«On aimerait faire ça le plus tôt possible, mais en même temps, c’est mieux de donner un an pour que les gens s’habituent, pour le message se passe, pour que ça se fasse graduellement et pour permettre aux commerces de se débarrasser de ces sacs», a confié le maire de Dieppe à l’Acadie Nouvelle, Yvon Lapierre.

Par ailleurs, un peu plus de 50% des commerçants sondés dans le cadre l’étude affirment envisager l’option de ne pas offrir de sacs réutilisables à leurs clients. Ils sont cependant moins enclins (45%) à appuyer fortement l’interdiction des sacs de plastique.

Plusieurs entrepreneurs ont souligné qu’il faudra bien éduquer la population et que les coûts de l’achat de sacs réutilisables devront être transférés aux clients. Ils ont aussi souligné le fait que l’approche devra être régionale, voire même provinciale.

«Nous avons des établissements dans les trois municipalités, et si on interdit les sacs, on ne veut pas une mosaïque de différentes interdictions. On peut au moins les harmoniser, ce qui serait valable», a indiqué un commerçant cité dans l’étude.

Les trois municipalités comptent travailler ensemble pour harmoniser leur arrêté et éviter toute confusion. Elles espèrent également que le reste de la province emboîtera le pas.

«Les trois municipalités du Grand Dieppe, nous avons tendance à nous avancer un peu plus rapidement que les autres, comme on l’a fait pour le magasinage le dimanche et la cigarette dans les endroits publics. J’ose espérer que le reste de la province suivra, comme elle l’a fait dans ces dossiers-là», a souligné le maire Lapierre.

Les sacs réutilisables semblent d’ailleurs gagner en popularité auprès des consommateurs du Grand Moncton. Plus de 73% d’entre eux soutiennent les utiliser. Ils les utilisent cependant encore beaucoup en combinaison avec des sacs de plastique dans une proportion de 65%.

Même s’il est «évident qu’il y a un élan assez significatif» appuyant l’interdiction des sacs de plastique dans le Grand Moncton, les élus comptent établir une période de transition d’au moins un an, selon M. Lapierre, afin de faciliter le changement, un peu comme ç’a été fait pour le tri des déchets à trois sacs.