Une première en un siècle à la Fédération de la faune du N.-B.

Une petite page de l’histoire du féminisme et de la chasse et pêche en Acadie a été tournée la fin de semaine dernière à Grand-Sault, avec l’élection de Nathalie Michaud à la présidence de la Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick (FFNB).

La résidente de Saint-Léonard est alors devenue la première femme francophone à être élue à la direction de l’organisme qui compte près de 100 ans d’histoire.

Celle qui œuvre à titre professionnel en tant que directrice des opérations de la Ville de Saint-Léonard est loin d’être effrayée par le nouveau mandat de représenter des milliers de chasseurs, pêcheurs et trappeurs du Nouveau-Brunswick.

Membre du conseil de direction de la FFNB depuis déjà 2001, Nathalie Michaud est adepte de chasse et pêche depuis une trentaine d’années.

Celle-ci a eu droit à un hommage bien senti mardi, tant de la part du maire de Saint-Léonard, Carmel St-Amand, que de la ministre Sherry Wilson.

«Par sa passion pour la nature et le plein air, Nathalie Michaud a joué un rôle de premier plan au cours des dix dernières années dans l’élimination des obstacles qui découragent les femmes de goûter au plein air», a affirmé la ministre responsable de l’Égalité des femmes.

«À titre de coordonnatrice provinciale du programme Becoming an Outdoors Woman, elle a eu la possibilité d’enseigner aux femmes de tous horizons au sujet d’après peu près n’importe quoi allant de la chasse et de la pêche jusqu’au nouage et à la cueillette», a ajouté la députée responsable de la condition féminine au sein du gouvernement de la province.

Il va sans dire que les temps ont bien changé au Nouveau-Brunswick lorsqu’il est question de chasse et de pêche.

À l’image de la politique et du sport, la chasse et pêche ne sont plus exclusivement l’affaire des hommes, comme à une époque pas si lointaine.

La Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick compte environ 4500 membres. Nathalie Michaud entend bien faire gonfler ce nombre puisque le nombre de chasseurs serait d’environ 60 000 personnes.

À peine élue, Nathalie Michaud aura l’occasion de rencontrer sous peu le ministre du Développement de l’énergie et des ressources, Mike Holland.

Elle aura l’occasion de déposer la liste d’épicerie de la FFNB lors de sa discussion prochaine avec le ministre titulaire.

«J’aimerais savoir de la part du ministre quelle est la proportion homme femme qui s’adonne à la chasse! C’est une information qui manque toujours!»

La chasse au dindon sauvage, prévue à compter de 2020, l’état de la population de chevreuils au Nouveau-Brunswick et l’étendue des dommages de la tique du chevreuil dans la province figurent également parmi les enjeux qu’entend aborder Nathalie Michaud durant son mandat.