Inondations: 35 routes fermées au Nouveau-Brunswick

La crue des eaux a provoqué la fermeture d’au moins 35 routes au Nouveau-Brunswick. Le premier ministre Blaine Higgs a exhorté la population à faire tout ce qui en en son pouvoir pour protéger les familles et leurs biens.

« Nous n’hésiterons pas à déclarer l’état d’urgence si la sécurité de la population l’exige, a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse. Je dois souligner que nous sommes dans une situation très dangereuse et difficile. Nous ne sommes pas sortis du bois. »

Les fortes pluies qui ont frappé la province et la fonte des neiges rapide sont à l’origine des inondations.

Les responsables provinciaux ont confirmé qu’il n’y avait pas encore d’évacuation obligatoire, mais certains résidents ont volontairement quitté leur domicile.

L’importance des dégâts reste incertaine, mais les responsables ont confirmé dimanche que des sous-sols ont été inondés à Fredericton. Jusqu’à 200 maisons ont été touchées par la montée des eaux dans ce secteur.

Selon la Sécurité publique de la province, les résidants des autres municipalités riveraines du fleuve Saint-Jean doivent rester en alerte maximale au cours des prochains jours.

La crue frappe le nord et le sud de la province. Selon le ministère, le bassin du fleuve Saint-Jean a déjà ou presque atteint le point d’inondation à Clair, à Saint-Hilaire, à Edmundston, à Fredericton, à Maugerville, à Jemseg et à Sheffield-Lakeville Corner.

« Pour les résidants qui n’ont pas encore été touchés, je vous exhorte à ne pas faire preuve de complaisance, a dit M. Higgs. Il faut être informé des risques, prendre des mesures préventives et envisager une évacuation volontaire. »

Le premier ministre a annoncé que le Nouveau-Brunswick demandera l’aide du gouvernement fédéral. « Soyez rassurés, les Néo-Brunswickois ne seront pas les seuls à supporter le fardeau des inondations. »

Jasmin Boisvert, spécialiste des ressources en eau au ministère de l’Environnement de la province, a dit que les niveaux d’eau avaient augmenté plus rapidement que prévu dans la région de Fredericton après que des embâcles se sont libérés. Des inondations sont prévues dans une zone située entre Fredericton et Saint-Jean au cours des cinq prochains jours.

Les résidants ont été avertis de rester à l’écart du fleuve car l’eau est très froide, le courant est fort et de nombreux débris sont éparpillés parmi les morceaux de glace.

Environ 120 soldats de la base des Forces canadiennes de Gagetown ont été envoyés pour aider les résidants.

Le lieutenant-colonel Sean French, commandant du 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment, a indiqué qu’une trentaine de soldats avaient été envoyés à Maugerville, au sud de Fredericton, pour aider la population à remplir des sacs de sable. D’autres soldats effectuaient des « vérifications de l’état de santé » pour s’assurer que personne ne restait coincé dans leur domicile.