Tentative de meurtre à Bas-Caraquet: l’accusé subira une autre évaluation psychiatrique

David Chiasson, de Bas-Caraquet, devra subir une évaluation psychiatrique de 30 jours au Centre hospitalier du Restigouche à Campbellton afin de déterminer sa responsabilité criminelle face à une accusation de tentative de meurtre.

L’individu âgé de 49 ans a comparu en Cour provinciale de Caraquet, mercredi après-midi, devant la juge Marguerite Landry. Une interdiction de publication a été émise concernant l’identité de la victime et de trois témoins directs.

Les événements reprochés sont survenus le 10 avril, dans une résidence du secteur ouest de la rue Saint-Paul de Bas-Caraquet.

Peu après 21h20, des membres de la GRC de Caraquet ont répondu à un appel selon lequel une femme avait subi une agression. Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé une femme âgée de 45 ans qui semblait avoir subi des blessures au couteau. Elle a été transportée à l’hôpital souffrant de blessures graves.

Peu de temps après, un homme a été retrouvé et arrêté à l’extérieur de la résidence. Il a été transporté à l’hôpital, souffrant de blessures qui ne mettaient pas sa vie en danger.

Un premier rapport d’évaluation réalisé auprès de l’accusé tout de suite après son arrestation a déterminé qu’il était apte à subir un procès.

L’air penaud, menottes aux poignets, regardant constamment vers le sol et portant un veston foncé avec le col relevé, M. Chiasson n’a pas dit un mot pendant sa comparution. Il a simplement fait des gestes de la tête pour répondre oui ou non aux questions de la juge.

L’avocate de la défense, Me Anne Saint-Pierre, et son homologue de la Couronne, Me Danielle Haché, ont accepté les recommandations de la magistrate qui a prévu un retour en Cour provinciale de Caraquet le mercredi 22 mai, à 13h30.