Pénurie d’infirmières: moins de civières à l’urgence

La pénurie d’infirmière force le Réseau de santé Vitalité à réduire le nombre de civières de 17 à 10 à l’urgence de l’Hôpital Georges-Dumont à Moncton.

Les civières permettent d’accueillir, pour une courte période, les patients en observation et les patients en attente d’un lit d’hospitalisation. La situation sera réévaluée le 13 mai.

Selon M. Gilles Lanteigne, président-directeur général du Réseau, la réduction du nombre de civières a comme conséquence de diminuer la capacité d’accueil du Service d’urgence de l’hôpital. «Cette décision difficile, mais nécessaire, a été prise en concertation avec les
médecins et le personnel infirmier. Le travail se poursuit avec les équipes à l’interne pour obtenir un plan à plus long terme.»

Le Réseau demande aux personnes dont l’état ne nécessite pas de soins urgents de prendre rendez-vous avec leur médecin de famille, de se rendre à une clinique sans rendez-vous ou de communiquer avec Télé-Soins.

Dans les cas non critiques, il faut s’attendre à des délais inhabituels au Service d’urgence.