Le lancement de la pêche au homard est repoussé

Le lancement de la pêche au homard est repoussé dans le Nord-Est. En raison des prévisions de vents marins et de l’état des glaces, les homardiers sont forcés à rester à quai plus longtemps que prévu.

Dans le plan de pêche 2019 du ministère des Pêches et des Océans (MPO), il était prévu que les homardiers prendraient la mer le mardi 30 avril. Or, lors d’une conférence téléphonique avec des représentants de pêcheurs et des fonctionnaires du gouvernement fédéral, lundi, il a été déterminé qu’il est encore trop tôt pour larguer les amarres.

«Pour la sécurité de toutes les personnes concernées, l’ouverture de la saison a été retardée jusqu’à ce que les conditions météorologiques et l’état des glaces s’améliorent. Nous continuerons de surveiller la situation», a affirmé dans un courriel Krista Petersen, porte-parole du MPO.

Une nouvelle réunion doit avoir lieu mercredi. Certains estiment que le grand départ pourrait avoir lieu vendredi ou samedi dans la zone 23, qui s’étend de Dalhousie à Pointe-Sapin. Il pourrait cependant avoir lieu à différentes dates dans différentes sous-zones.

Le lancement de la pêche dans les zones 24, 26A et 26B sud, soit les eaux au nord et à l’est de l’Île-du-Prince-Édouard, a aussi été remis à plus tard en raison des vents marins. L’ouverture de la pêche dans la zone 26B nord aura lieu le 6 mai.