Des nominations politiques pour des proches du Parti progressiste-conservateur

L’opposition officielle accuse le gouvernement provincial de faire preuve de favoritisme en multipliant les nominations de personnes proches du Parti progressiste-conservateur.

«Si ça ressemble à du favoritisme et que ça sent le favoritisme, c’est très probablement du favoritisme», a déclaré le député libéral Chuck Chiasson mardi durant la période de questions à l’Assemblée législative.

M. Chiasson a remis en question les récentes nominations de quatre personnes qu’il a qualifiées «d’amis» du Parti progressiste-conservateur à différentes agences et commissions.

Le cabinet a nommé ce mois-ci l’ancien maire de Saint-Jean et candidat défait à la direction des progressistes-conservateurs, Mel Norton, à la présidence du conseil d’administration Travail sécuritaire NB.

Le gouvernement a aussi nommé Kirk Macdonald et Marven Grant à la Commission des assurances du Nouveau-Brunswick. M. Macdonald a été député du Parti progressiste-conservateur de 1999 à 2018 alors que M. Grant est le représentant officiel du parti.

Kirk Macdonad – Archives

Le mois dernier, le cabinet a nommé John Correia au conseil d’administration d’Alcool NB. M. Grant était l’un des coprésidents du comité de financement du Parti progressiste-conservateur durant la dernière campagne électorale.

«S’agit-il des personnes les plus qualifiées que vous avez pu trouver dans la province pour occuper ces postes parce qu’on dirait vraiment qu’elles ont été choisies sur une liste d’amis et de membres de la famille. Du favoritisme à son pire», a déclaré Chuck Chiasson

En guise de réponse, le premier ministre Blaine Higgs a accusé les libéraux d’avoir fait plus que leur part de népotisme lorsqu’ils étaient au pouvoir.

Le premier ministre Blaine Higgs affirme ne pas avoir de leçons à recevoir des libéraux en matière de favoritisme politique. – Acadie Nouvelle: Mathieu Roy-Comeau

«Si vous voulez, on peut faire la comparaison entre ces quelques postes et la boîte de Pandore que nous avons vue du côté du gouvernement libéral. Je suis prêt à exposer tout ça au grand jour pour que tout le monde puisse le voir», a-t-il dit durant la période de questions.

M. Higgs a assuré que toutes les nominations effectuées par son gouvernement ont été faites selon les compétences des candidats.

«Nous avons des gens dans les rangs conservateurs qui sont qualifiés pour occuper des postes, vous savez», a-t-il ajouté en mêlée de presse.

Selon le député Kevin Arseneau du Parti vert, les libéraux et les progressistes-conservateurs pratiquent tous le favoritisme lorsqu’ils sont au pouvoir.

«Que ce soit les libéraux ou les conservateurs, ils promettent chaque fois qu’ils ne le feront plus, puis ils continuent de le faire», a-t-il constaté.

«C’est exactement ça qui rend le monde cynique face à la politique. Tant et aussi longtemps que ces deux vieux partis seront en place, ça sera la même chose qui va se passer.»

Au sujet de la nomination de Mel Norton à la tête du conseil d’administration de Travail sécuritaire NB, le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder, a indiqué la semaine dernière que le nom de M. Norton lui a été soumis à la suite d’un processus tout à fait indépendant.

La directrice des communications de l’agence, Laragh Dooley, a confié à l’Acadie Nouvelle que M. Norton était le premier choix du comité de sélection qui a soumis une courte liste de trois candidats au ministre Holder.