Un autre répit à la pompe?

Une autre baisse des prix à la pompe, une troisième de suite, est prévue cette semaine au Nouveau-Brunswick. La chute est attribuable à l’escalade récente de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Des calculs effectués par l’Acadie Nouvelle à partir de données du marché NYMEX laissent prévoir une baisse de 1 à 2 cents le litre, jeudi matin, dans les stations d’essence de la province.

Dan McTeague, analyste chez Gasbuddy, prédit pour sa part une baisse de 1 cent dans les stations-service du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador.

La Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick établit de nouveaux prix maximums des produits pétroliers chaque jeudi à 0h01. D’ici là, le prix maximum de l’essence ordinaire libre-service avec frais de livraison est 133,1 cents le litre.

Malgré les récentes baisses du prix, le litre de sans-plomb coûte presque 30 cents de plus qu’il y a trois mois. Au début février, les conducteurs pouvaient faire le plein à 104,1 cents le litre ou moins dans la province. Le propriétaire d’un véhicule ayant un réservoir d’essence de 50 litres paie 14,50$ de plus à la pompe.

Selon Dan McTeague, la guerre commerciale entre le gouvernement américain de Donald Trump et la Chine explique le recul du prix de l’essence.

«La baisse imprévue du prix de l’essence peut être directement attribuée au pessimisme grandissant et les inquiétudes entourant une guerre commerciale ouverte entre les États Unis et la Chine à la suite des tarifs additionnels de 200 milliards $ imposés sur les exportations chinois.»

«Malgré la faiblesse du huard face au dollar américain, on peut prévoir d’autres baisses des prix de l’essence cette semaine. Les raffineries terminent leurs phases d’entretien et haussent leur production, ce qui exercera aussi une pression vers le bas sur le prix.»

Mardi avant-midi, les prix les plus bas de l’essence au Nouveau-Brunswick, selon Gasbuddy, étaient au Costco de Moncton (122,9 cents le litre) et au Wilsons à Shediac (124,9 cents le litre). Les prix les plus élevés étaient à Tracadie, à Shippagan, à Waterville, à Hartford, à Woodstock, à Alma et à Saint-Jacques, où au moins une succursale affichaient des prix de 132,9 cents le litre ou plus.

Le prix moyen de l’essence au Nouveau-Brunswick est 130,3 cents le litre, ce qui est légèrement sous la moyenne nationale de 131,7 cents le litre. Dans la province voisine de la Nouvelle-Écosse (où la taxe sur le carbone qui s’applique à l’essence est inférieure), le prix moyen est de 125,1 cents le litre. Les prix les plus élevés du pays sont en Colombie-Britannique, à 144,7 cents le litre.

Les prédictions sur l’essence ne tiennent pas compte de facteurs imprévisibles comme des phénomènes météorologiques graves et des changements soudains du prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Elles ont été établies en se servant des données les plus récentes disponibles. Elles doivent néanmoins être considérées avec prudence.

Les données du marché NYMEX ont été obtenues sur le site internet barchart.com.