Oxford produira des rondelles d’oignons dans la Péninsule acadienne

L’entreprise Oxford Frozen Foods entend lancer ses activités de transformation de légume prochainement dans la Péninsule acadienne. Dès l’automne, des rondelles d’oignons pourraient être produites dans une usine à Bois-Gagnon, près de Saint-Isidore.

La nouvelle usine, qui sera exploitée par la Compagnie acadienne du bleuet sauvage, une filiale d’Oxford, a été construite en 2018 en annexe à l’usine de transformation de bleuets sauvages, qui a été inaugurée en 2016. L’entreprise installe présentement de l’équipement à l’intérieur, indique Jordan Burkhardt, directeur de l’administration chez Oxford Frozen Foods.

«Les activités de transformation devraient être lancées cet automne avec des rondelles d’oignons», dit-il.

L’entreprise, basée en Nouvelle-Écosse, a promis de créer quelque 100 nouveaux emplois à temps plein au cours des prochaines années.

Oxford vend déjà des bleuets dans une trentaine de pays, mais la saison d’exploitation et de congélation de bleuets sauvages est de courte durée, soit environ six semaines par année.

L’objectif est de permettre à l’usine d’être en activité douze mois par année.

Outre des rondelles d’oignons, Oxford produit aussi des champignons et des courgettes panés ainsi que des bâtonnets au fromage dans des installations ailleurs en Atlantique.

Pour le moment, on ne sait pas si ces mêmes aliments seront éventuellement préparés à Bois-Gagnon.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a donné un coup de main à Oxford Frozen Foods dans la réalisation de ce projet. Opportunités NB a notamment offert un prêt à intérêts, remboursable en entier de 13 millions $. Une subvention non remboursable de 3,25 millions $ a aussi été accordée par Fredericton.