Moncton: un chef acadien ouvre un restaurant… dans un conteneur!

Un restaurant d’un nouveau genre débarque sur la scène culinaire du Grand Moncton. Le Euston Park propose à ses clients de profiter du beau temps en redécouvrant la cuisine de rue.

Gene Cormier y pensait depuis plusieurs années, voilà qu’il ouvre son propre établissement.

Son restaurant, le Euston Park, accueille depuis peu ses premiers clients sur une petite parcelle, à l’intersection des rues Euston et Waterloo, dans un quartier industriel non loin du centre-ville.

Après la mode des food trucks, c’est la nouvelle tendance: la cuisine est aménagée dans un grand conteneur maritime et les clients mangent à l’extérieur sur de grandes tables, sous les parasoles.

«On a appelé ça un social beer garden. On voulait créer un endroit qui permette de profiter un maximum de l’extérieur. On veut que ce soit un espace décontracté où les gens viennent relaxer pendant l’été et qu’ils sentent comme dans leur cour arrière», décrit Gene Cormier.

Originaire de Dieppe, le chef cuisinier n’a cessé de voyager avant de revenir poser ses valises dans la région qui l’a vu grandir. Il a notamment travaillé dans les cuisines d’hôtels de Shanghaï, de Singapour, de Doha, de Miami, et de New York.

À son retour, l’entrepreneur a constaté que le centre-ville de Moncton manquait toujours d’espaces extérieurs et de terrasses. Il s’est alors tourné vers un concept facile à mettre en oeuvre, avec l’idée de promouvoir un style de vie actif.

«On a été embarrés tout l’hiver, c’est le temps de sortir! Les gens qui font du vélo, qui courent le long de la Petitcodiac peuvent s’arrêter ici pour une crème glacée, une collation ou un breuvage. C’est aussi l’endroit parfait pour un premier rendez-vous galant!»

La terrasse, qui peut accueillir une centaine de personnes, sera ouverte de mai jusqu’à octobre qu’il pleuve ou qu’il fasse grand soleil. On y servira des repas simples mais revisités ; abordables mais soigneusement présentés.

«C’est un menu qui va évoluer en fonction des récoltes. On essaie de s’approvisionner un maximum auprès des producteurs locaux», indique Gene Cormier.

Les pains des boulangeries CoPain (Moncton) et Oliver (Hillsborough), les viandes de la ferme Springbrook (Rexton), les saucisses de la ferme Degenhardt’s (Petitcodiac), les légumes de la ferme Terre Partagée (Rogersville) ou les pousses de Local by Atta (Moncton) ou les produits Acadian Sturgeon And Caviar (Carters Point).

Quant à la sélection de bières, on retrouve les noms d’une bonne partie des microbrasseries du Grand Moncton: Flying Boats, Pump House, Grand Monk, Celtic Knot, Cavok, à laquelle s’ajoute le Kombucha Valk, ou le Scow du Verger Belliveau.

L’ouverture officielle est prévue le 24 mai.