Plus de 700 personnes assistent à la collation des grades de l’UMCE

Pas moins de 700 personnes ont pris part à la 67e collation des grades de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

L’événement haut en couleur et rempli d’émotions s’est déroulé samedi, dans la salle Léo-Poulin de la Cité des jeunes A.-M.-Sormany d’Edmundston.

Cet incontournable du cheminement universitaire aura permis à 67 étudiants de l’Université de Moncton de recevoir leur diplôme ou certificat après des études réalisées à temps plein ou à temps partiel.

De ce nombre, 47 ont été octroyés à des finissants du campus d’Edmundston et 20 à des étudiants originaires du Madawaska qui ont terminé leurs études au campus de Moncton et qui ont choisi de recevoir la précieuse récompense dans leur région d’origine.

Les diplômés sont issus de programmes universitaires des plus variés, soit le baccalauréat d’études individualisées, le baccalauréat en aménagement des forêts, en science infirmière, en sciences forestières et en arts multidisciplinaire.

D’autres diplômés ont évolué à travers le programme préparatoire aux sciences de la santé, en administration des affaires et au certificat de management et en andragogie (éducation des adultes).

Un énorme impact sur la communauté»

À l’instar de ses collègues de classe fraichement diplômés, Annie Caron a pleinement savouré la 67e collation des grades de l’UMCE.

Originaire de Baker-Brook, cette dernière a obtenu ce week-end son diplôme du programme préparatoire aux sciences de la santé.

«Au nom de tous les diplômés, je me devais de rendre hommage aux familles et aux amis qui ont épaulé les étudiants durant leur parcours universitaire ainsi que tout le corps professoral de l’université», a indiqué la porte-parole des diplômés.

«L’UMCE n’est peut-être pas la plus grosse université qui soit, mais elle a un énorme impact sur la communauté», a ajouté Annie Caron.
Trois distinctions honorifiques

La cérémonie protocolaire qui avait été convoquée par la nouvelle chancelière, Louise Imbeault, a également été marquée par la remise de trois distinctions honorifiques à des personnalités universitaires du Madawaska.

Un doctorat honoris causa en communication a ainsi été décerné à l’illustre chroniqueur de l’Acadie Nouvelle, Rino Morin Rossignol.

Reconnu pour ses propos éclairés et éclairants, l’écrivain originaire de Saint-Basile a livré sur scène un vibrant plaidoyer en faveur de la justice sociale, de la défense du fait français et de l’égalité des genres.

Salué pour l’ensemble de son œuvre, l’auteur s’est adressé aux jeunes universitaires en invitant ceux-ci à mener une lutte sans compromis à toutes les formes d’injustice.

La doyenne des Études de l’UMCE, Pierrette Fortin, a également salué le travail de Jean-Marie Binot et André Leclerc, deux professeurs à la retraite à qui l’on a conféré le grade de professeurs émérites.

Les deux universitaires ont respectivement œuvré dans le domaine de la foresterie et de l’économie des régions acadiennes.