Sondage: Vickers et Coon au coude à coude, Higgs en avance

Le nouveau chef du Parti libéral a encore beaucoup de travail à faire pour se tailler une place dans le coeur des électeurs du Nouveau-Brunswick.

Selon le plus récent coup de sonde de la firme Recherche MQO, Kevin Vickers recueille la faveur de 26% des répondants, 12 points derrière le premier ministre Blaine Higgs.

M. Vickers est au coude à coude avec le chef du Parti vert, David Coon, qui peut compter sur l’appui de 23% des participants au sondage.

L’écart entre M. Vickers et M. Coon est de 3 points alors que la marge d’erreur dans cette catégorie est de ±4,9 points, 19 fois sur 20.

Le chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, arrive au quatrième rang avec 8% des appuis.

«Compte tenu de la force relative de Vickers et de Coon, Blaine Higgs devrait être plutôt satisfait de son niveau de soutien actuel», selon le vice-président de MQO, Stephen Moore.

«La marque personnelle d’un premier ministre reflète son capital politique, il dispose donc du soutien nécessaire pour faire des choix plus difficiles.»

Ce sondage était la première enquête de MQO depuis le couronnement de Kevin Vickers le 24 avril.

Le Parti libéral est un peu plus populaire que son nouveau chef avec 30% des intentions de vote parmi les électeurs décidés ou qui penchent vers un parti, en baisse de 2 points en trois mois.

Le Parti progressiste-conservateur est toujours en avance avec 40% des appuis malgré une baisse de 6 points.

Le Parti vert a été le grand gagnant des trois derniers mois. Son score a presque doublé pour atteindre 20% chez les électeurs décidés ou qui ont exprimé une préférence.

«Le Parti vert a su prendre parti du soutien en décroissance pour le Parti progressiste-conservateur et l’Alliance des gens», résume M. Moore.

«Malgré les avancées du Parti vert, cependant, les conservateurs gardent une avance confortable par rapport à leur plus proche compétiteur.»

L’Alliance des gens a perdu trois points et recueille dorénavant 5% des intentions de vote.

Les répondants au sondage ont été 38% à dire qu’ils étaient indécis ou qu’ils n’avaient pas l’intention de voter. C’est une baisse de six points depuis trois mois.

La marge d’erreur dans cette catégorie est de ±5 points, 19 fois sur 20.

La note moyenne attribuée au leadership du premier ministre Higgs est restée relativement stable à 5,6 sur 10. Elle était de 5,8 trois mois plus tôt.

L’opinion générale des Néo-Brunswick concernant les perspectives pour la province s’est cependant détériorée au cours du trimestre.

Les perspectives sont plus mauvaises qu’elles ne l’étaient il y a trois mois selon 39% des répondants (+12) alors qu’elles sont à peu près pareilles pour 48% d’entre eux (-3). Seulement 9% des participants (-7) affirment que l’avenir semble meilleur que durant le trimestre précédent.

MQO a mené ce sondage par téléphone du 23 avril au 6 mai 2019 auprès de 600 électeurs admissibles choisis au hasard dans toute la province.

La marge d’erreur pour l’échantillon total est de ±4,0 points de pourcentage 19 fois sur 20.