Grève pour le climat à Moncton

Des centaines de personnes ont pris la rue à Moncton, vendredi, dans le cadre d’une «grève mondiale pour le climat».

La foule de manifestants s’est réunie à l’extérieur du Centre Avenir, au centre-ville de Moncton, juste avant midi. Brandissant des affiches sur lesquels étaient inscrits des slogans comme «changeons le système, pas le climat», «il n’y a pas de Planète B» et «notre maison est en feu», ils ont marché jusqu’à l’Hôtel de Ville, bloquant effectivement la rue Main durant leur passage.

Ils ont fait un point de souligner le fait que, malgré leur demande à la GRC, on ne leur avait pas donné la permission de marcher dans la rue.

Des centaines de personnes ont participé à une marche pour le climat au centre-ville de Moncton, vendredi. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

Trois voitures de patrouille de la GRC ont contrôlé la circulation durant la marche.

«L’objectif de la manifestation est de montrer aux dirigeants qu’on est là pour pousser pour des mesures plus radicales pour l’environnement. Clairement, pour l’instant, les mesures qui ont été prises ne sont pas à la hauteur des enjeux auxquels on fait face aujourd’hui», a affirmé Antoine Zboralski, président de Symbiose et coorganisateur de la manifestation de Moncton.

Antoine Zboralski, président de Symbiose et coorganisateur de la manifestation de Moncton. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

M. Zboralski affirme que tous ont un rôle à jouer dans la lutte contre les changements climatiques, des citoyens individuels jusqu’aux plus hauts paliers de gouvernement.

À l’échelle locale, il revendique entre autres des améliorations au système de transport en commun.

«La plupart des gens à Moncton se déplacent en voiture individuelle. Ça se comprend, parce que le système de transport public n’est pas suffisant, il n’est pas assez étendu et régulier. Il faut inciter les gens aussi à marcher ou prendre leur vélo: il y a des endroits en ville où cela est difficile.»

Gabrielle Losier, élève de la 12e année à l’école L’Odyssée de Moncton, était du nombre des manifestants, vendredi, avec un groupe de camarades de classe.

Gabrielle Losier, élève de la 12e année à l’école L’Odyssée de Moncton, était du nombre des manifestants, vendredi, avec un groupe de camarades de classe. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron

Le comité de l’environnement de l’école L’Odyssée de Moncton a obtenu la permission d’étendre son heure de dîner, vendredi, afin de participer à la manifestation. Les jeunes ont même reçu du financement de l’école afin de prendre un autobus pour se rendre au centre-ville.

«Je manifeste aujourd’hui afin de parler pour la Terre, parce qu’elle ne peut pas parler pour elle même. Je veux avoir des enfants un jour, et je veux qu’ils puissent grandir dans un monde où la nature est encore intacte.»

«C’est bon que les adultes voient qu’on veut faire un changement et qu’ils nous supportent et nous accompagnent dans la manifestation.»

La marche de vendredi était la deuxième manifestation entourant le climat en mai à Moncton. Au début du mois, plus de 250 personnes se sont rassemblées devant l’Hôtel de Ville lors de la mobilisation nationale pour le climat.

Vendredi, des manifestations ont également eu lieu à Fredericton et Saint-Jean, ainsi qu’à Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard et à Truro en Nouvelle-Écosse.

De nombreuses manifestations sur la problématique du climat ont notamment eu lieu en France, où l’élection des députés au Parlement européen aura lieu cette fin de semaine.

Des centaines de personnes ont participé à une marche pour le climat au centre-ville de Moncton, vendredi. – Acadie Nouvelle: Jean-Marc Doiron