Troisième cas de rougeole dans la région de Saint-Jean

Une troisième personne est atteinte de la rougeole dans la grande région de Saint-Jean, a annoncé la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, vendredi.

Selon Dre Jennifer Russell, cette personne aurait contracté la maladie à l’école Kennebecasis Valley High de Quispamsis.

Le troisième cas est relié au deuxième, d’après la Santé publique, puisque la deuxième personne atteinte fréquente aussi cette école secondaire.

Les autorités n’ont pas indiqué s’il s’agit d’élèves ou de membres du personnel de l’école.

Le deuxième cas de rougeole était quant à lui directement relié au premier. Les deux individus ont visité l’urgence de l’Hôpital régional de Saint-Jean au même moment.

Selon Dre Russell, le premier individu au coeur de cette affaire a contracté la rougeole lors d’un voyage à l’étranger.

Une clinique de vaccination contre la rougeole a eu lieu vendredi à Kennebecasis Valley High.

«Nous allons déplacer du personnel d’une autre région pour ajouter au moins dix infirmières de la Santé publique qui vont donner un coup de main à la clinique aujourd’hui», a précisé la médecin-hygiéniste en chef.

La vaccination n’est pas obligatoire, mais les élèves et le personnel de l’école qui ne sont pas immunisés pourraient devoir rester à la maison jusqu’à nouvel ordre.

Le vaccin contre la rougeole est efficace même s’il est administré jusqu’à 72 heures après l’infection.

«Dans ce cas en particulier, nous savons que l’exposition a eu lieu il y a moins de 72 heures alors nous savons que la clinique d’aujourd’hui est dans cette fenêtre de temps», a indiqué Dre Russell.

Selon certains médias, des élèves et des membres du personnel de 19 écoles du District scolaire anglophone Sud ont été avisés plus tôt cette semaine de rester à la maison jusqu’au début de la semaine prochaine après avoir été possiblement en contact avec la personne infectée à l’école Kennebecasis Valley High.

Le District n’a pas répondu à la demande de renseignement de l’Acadie Nouvelle.

Deux autres cas possibles identifiés la semaine dernière dans la région de Saint-Jean se sont avérés négatifs. Il s’agissait au final d’un seul et même étudiant du New Brunswick Community College. Des tests ont permis de confirmer qu’il n’était pas atteint de la rougeole.

La plupart des personnes sont protégées contre la rougeole après avoir reçu deux doses du vaccin.

Au Nouveau-Brunswick, le vaccin qui protège contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle est gratuit pour les bébés âgés de 12 à 18 mois.

Les adultes nés en 1970 ou après peuvent recevoir ce vaccin gratuitement s’ils n’ont pas déjà reçu deux doses. Les adultes nés avant 1970 sont considérés comme immunisés contre la rougeole.

Le virus de la rougeole se transmet par voie aérienne ou par contact direct avec une personne infectée. La rougeole peut être plus grave chez les adultes et les nourrissons, et elle peut entraîner des complications.

Selon Jennifer Russell, les personnes qui ne sont pas sûres de leur statut vaccinal ou de celui de leurs enfants devraient en discuter avec leur fournisseur de soins de santé.