En prison pour avoir tiré deux coups de feu sur un garage à Caraquet

Roland Landry, de Saint-Léolin, a écopé mardi après-midi de deux sentences d’emprisonnement totalisant 120 jours pour avoir tiré deux coups de feu sur un garage en juin 2018 sur le chemin Saint-Simon à Caraquet.

Les faits reprochés remontent au 25 juin 2018. Personne n’a été blessé dans cette affaire. M. Landry, âgé de 54 ans, a été arrêté le même soir vers 20h35.

À lire: Caraquet: deux coups de fusil pour une histoire de voiture

La sentence de l’accusée sera exécutée en deux parties. La première peine de 90 jours sera purgée les weekends à compter du 31 mai dans un centre de détention provinciale. La deuxième partie sera purgée à domicile pour une période de trente jours.

Pendant ce temps, il devra respecter une série de conditions très strictes. Il ne pourra quitter sa résidence, sauf quelques exceptions. Par exemple, il a le droit de se rendre au travail et à des rendez-vous médicaux.

Après sa première sentence, il sera soumis à une probation de 12 mois. Pour sa deuxième sentence, la probation est de 9 mois. Encore une fois, des conditions sévères ont été imposées.

Parmi les conditions figure l’obligation de ne pas troubler l’ordre public et de garder la paix. On lui interdit de consommer et de posséder de l’alcool et du cannabis et de rentrer en contact avec les victimes ou de se rendre à leur résidence.

Par ailleurs, il ne pourra pas posséder une arme à feu pendant au moins dix ans.