Des coopératives acadiennes veulent éliminer des millions de sacs de plastique

Les 12 coopératives membres de la Fédération acadienne des coopératives de consommation (FACC) entreprennent à leur tour un virage vert. D’ici la fin de l’année, ces 12 marchés d’alimentation veulent éliminer d’ici la fin de l’année 60% des sacs de plastique actuellement en circulation, soit plus de 4 millions. Les coops mettront pour ce faire différents moyens en place au cours des prochaines semaines.

Première étape: du 11 au 30 juin, les coopératives membres de la FACC offriront gracieusement à leurs clients un sac réutilisable en tissu pour tout achat minimum de 25$ d’épicerie. Ces magasins sont ceux de Baie Sainte-Anne, de Bouctouche, de Caraquet, de Dieppe, de Lamèque, de Paquetville, de Pointe-Sapin, de Richibucto, de Rogersville, de Saint-Louis-de-Kent, de Shédiac et de Tracadie.

«Ça fait déjà plusieurs mois que nous en discutons. Toutes les coopératives de notre association sont sensibles à l’environnement. Nous cherchions un moyen d’entreprendre un virage écologique et notre première cible s’est vite révélée être les sacs de plastique à usage unique. Nous en sommes venus à cette conclusion cet hiver», souligne le président de la FACC et lui-même gérant de la Coopérative Cartier de Richibucto, Rémi Roy.

Les coopératives profiteront de cette période pour tenter de sensibiliser les consommateurs sur les bienfaits pour l’environnement de l’utilisation de sacs à usages multiples.

Par la suite, à compter du 1er juillet, des frais de 5 sous par sac de plastique seront chargés, encore là dans le but d’inciter les citoyens à se tourner vers les sacs «verts».

«Les sommes amassés avec les frais de 5 cents seront réinvestis dans la promotion environnementale ainsi que dans d’autres initiatives vertes des coopératives», mentionne Rémi Roy.

Selon lui, la population est prête à ce genre de virage. Il croit donc que l’ensemble des clients du réseau de coopératives fera sa part sans rechigner.

«Ce qui est important de retenir, c’est que nous voulons donner la chance aux gens d’entreprendre ce virage avec nous de manière progressive. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons choisi la journée d’aujourd’hui (5 juin), Journée mondiale de l’environnement, pour lancer notre campagne. Nos enfants méritent mieux sur le plan écologique et tout le monde est gagnant à mieux protéger notre planète» appuie Rémi Roy.

Bon an mal an, les 12 coopératives de la FACC mettent en circulation plus de 8 millions de sacs. La fédération espère descendre sous la barre des 4 millions d’ici Noël.

«Nous sommes en train d’évaluer si à plus long terme, nous allons éliminer complètement les sacs de plastique. Disons que pour le moment, ça ne fait pas partie de nos plans, mais nous allons suivre l’évolution de nos campagnes de sensibilisation. Nous travaillons aussi avec notre fournisseur à trouver d’autres solutions de rechanges. C’est là où nous en sommes à l’heure actuelle», précise Rémi Roy.