Un dernier tour sur scène pour le spectacle L’Acadie des terres et forêts en fête

La 18e saison du spectacle estival L’Acadie des terres et forêts en fête qui sera présentée cet été à Edmundston sera la dernière de son histoire.

L’événement va disparaitre du paysage culturel après 425 représentations, plus de 120 000 spectateurs et 18 années d’activités présentées sur les scènes du parc provincial de la République de Saint-Jacques et du théâtre du Casino Grey Rock.

Ce nombre de spectateurs ayant assisté à l’un des spectacles pourrait aisément se chiffrer à 200 000 si l’on ajoute les représentations qui ont eu lieu au fil des ans dans les écoles de la province, le Congrès mondial acadien et autres événements notables.

«Même si l’activité est un phénomène populaire et que la salle est pleine soir après soir, il en coûte de plus en plus cher pour produire un spectacle de qualité. De plus, l’appui du gouvernement du N.-B. pour soutenir notre activité artistique a fondu en 2016, passant à 4000$, alors qu’en moyenne le spectacle recevait 60 000$ depuis ses débuts en 2002!», a expliqué Étienne Deschênes, le concepteur et producteur du spectacle depuis ses débuts.

«Si cette production était québécoise, l’aide gouvernementale se chiffrerait à 250 000$», soutient-il.

Même si les responsables du spectacle avaient décidé de sabrer les dépenses à l’époque en retranchant quelques artistes de la distribution et en réduisant divers frais de production, il appert que la santé financière du spectacle L’Acadie des terres et forêts en fête n’était plus du tout au rendez-vous.

De plus, la production culturelle pouvait difficilement assurer la rémunération des artistes qui ne qualifient plus pour les projets étudiants, puisque plusieurs d’entre eux ont terminé leurs études et sont maintenant des professionnels de l’industrie.

«En plus, la relève est difficile à former, même s’il y a des jeunes de grand talent ici», a également expliqué Étienne Deschênes.

Last Call est le titre de la toute dernière mouture du spectacle L’Acadie des terres et forêts en fête.

À la façon de la célèbre émission de télévision de fin d’année Bye bye, des sujets d’actualité comme les manifestations des gilets jaunes en France, la série Game of Thrones, la laïcité et les symboles religieux au Québec et le fiasco des Jeux de la Francophonie au Nouveau-Brunswick seront abordés de façon humoristique avec un clin d’œil à l’histoire de l’Acadie toujours bien présent.

«C’est difficile de réaliser qu’il s’agit de la dernière saison du spectacle L’Acadie des terres et forêts en fête. Toute ma vie a été basée sur cette production», a affirmé Maude Cyr-Deschênes, qui a débuté l’aventure sur scène avec la troupe à l’âge d’à peine 2 ans.

Les 11 artistes qui sont chanteurs, danseurs et comédiens seront sur la scène du casino du 10 au 28 juillet, dans une édition 2019 qui sera écourtée pour l’occasion d’une semaine.

Notons également qu’un groupe formé de Nokomi Ouellet, Maude et Frédérique Cyr-Deschênes présentera en première partie du spectacle quelques chansons originales.

Les billets pour ces événements ont d’ores et déjà été mis en vente.