Un élève de Bathurst obtient une bourse de 100 000 $

Il y a environ deux mois, Samuel Lefrançois a reçu un courriel qui changera le reste de son parcours académique: une lettre d’acceptation à l’Université Laval et à la clé une bourse de 100 000 $ qui financera entièrement ses études en ingénierie.

La bourse d’études Schulich Leader est une récompense offerte aux finissants du secondaire qui se démarquent et qui veulent continuer leurs études universitaires en ingénierie, en science technologique ou encore en mathématiques.

«Je ne pensais vraiment pas gagner cette bourse-là, avoue l’adolescent de 17 ans. Nous étions 1500 candidats au Canada et seulement 50 ont été choisis. Quand j’ai lu le courriel, je ne pouvais simplement pas y croire.»

Samuel, qui fréquente l’École secondaire Népisiguit, a toujours été passionné par les sciences pures, notamment la physique et les mathématiques.

À 15 ans, lors de l’Expo-sciences pancanadienne, il a créé un modèle mathématique qui permet de mieux comprendre le comportement d’une espèce de canard…

Par contre, plus récemment, il a découvert un nouvel intérêt pour la conception de projets et le travail appliqué.

«L’ingénierie, selon moi, c’est vraiment utiliser la physique de façon pratique et c’est ça qui m’attire vers cette profession,» dit-il.

Avant d’avoir été nommé Schulich Leader, Samuel pensait poursuivre ses études à l’Université de Moncton. Il se réjouit, par contre, des nouvelles portes qui se sont ouvertes à lui.

«J’aurai beaucoup plus de possibilités à l’Université Laval parce qu’il y a presque deux fois plus de programmes en ingénierie là, explique-t-il. Du côté financier aussi, la bourse va faire une grande différence parce que je n’aurai pas de dette et cela me permettra de me pousser plus loin, possiblement faire une maîtrise ou un doctorat.»

La bourse Schulich a été créée en 2012 par un grand philanthrope et homme d’affaires montréalais nommé Seymour Schulich. Depuis sa création, 320 Schulich Leader ont été couronnés à travers le pays. Samuel a toujours peine à croire qu’il est maintenant l’un d’eux.

«100 000 $, c’est incroyable. En effet, c’est une des bourses les plus importantes au Canada et c’est comme gagner à la loterie, mais encore mieux parce qu’il y a l’honneur qui vient avec!»

Le jeune étudiant vient tout juste de choisir ses cours pour l’automne prochain ainsi que de signer le bail pour son nouvel appartement.

Pour l’instant, il est impatient de découvrir le Québec, mais il n’écarte pas l’idée de revenir s’installer en Acadie un jour.