Un présumé prédateur sexuel arrêté par la Sûreté du Québec

Un homme de Lanaudière a été arrêté en lien avec des crimes à caractère sexuel qui auraient été commis au Québec et au Nouveau-Brunswick sur plusieurs victimes pendant 45 ans, notamment sur des enfants.

La Sûreté du Québec (SQ) a précisé que Gilles Croze, âgé de 65 ans, avait été arrêté mardi.

Le résidant de Saint-Charles-Borromée, près de Joliette, est soupçonné d’avoir commis des infractions de nature sexuelle envers plusieurs femmes et enfants, entre 1973 et 2019.

Il doit comparaître au palais de justice de Joliette mercredi après-midi pour répondre à 62 chefs d’accusation, dont agressions sexuelles et voies de fait.

Il aurait sévi dans la région de Lanaudière, sur la Rive-Sud de Montréal ainsi que dans le secteur d’Edmundston.

L’homme avait des antécédents pour crimes sexuels.

À la suite de dénonciations de victimes, une vaste enquête a été déclenchée: la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la SQ, a été déployée ce printemps. Cette unité est appelée en renfort pour des enquêtes sur des prédateurs sexuels, pour des crimes en série, notamment dans le cas de leurre sur plusieurs victimes.

L’enquête a duré plusieurs mois, notamment en raison du territoire couvert. « Il (Croze) a déménagé très souvent au cours des dernières années, surtout dans Lanaudière », a expliqué le lieutenant Hugo Fournier, porte-parole de la SQ.

La GECS a pu effectuer le fil des événements, sur une vaste période, soit de 1973 jusqu’à tout récemment en 2019, a précisé M. Fournier. Une dizaine de victimes ont été identifiées.

« Mais on croit qu’il y en a d’autres », a-t-il ajouté.

La SQ appelle donc la population à lui communiquer de façon confidentielle toute information au sujet de cet homme ou de ses agissements.