Les écoles de la région Chaleur font bouger les jeunes

Gourde d’eau d’une main et appareil photo de l’autre, une centaine de parents longeaient fièrement la piste d’athlétisme de l’École secondaire Népisiguit afin d’encourager leurs jeunes lors du Défi Athlétisme Chaleur, dimanche.

Cette quatrième édition a réuni les élèves de la maternelle à la 5e année des écoles élémentaires de la région. Pour plusieurs d’entre eux, il s’agissait d’une première compétition sportive.

Sylvie Alagbé explique qu’elle a toujours tenu à ce que ses enfants soient actifs dès leur plus jeune âge.

«D’abord, c’est important puisque ça crée une habitude, dit-elle. Je crois que si l’on commence quelque chose jeune, ça devient une deuxième nature, mais plus on attend, plus ça devient difficile.»

Gino Robichaud, papa d’une athlète âgée de 6 ans, est du même avis. Il explique que sa fille, Maëlle, en était déjà à sa deuxième compétition du week-end; ayant pris part à la course Courir Pour Mieux Grandir qui a eu lieu samedi.

«Je pense que faire du sport leur apporte beaucoup de confiance, note-t-il. Alors selon moi, c’est vraiment le plus tôt possible le mieux!»

M. Robichaud souligne qu’il est toutefois important de prendre en considération la capacité individuelle de l’enfant puisque chacun se développe à son propre rythme.

«Il ne faut pas leur mettre trop de pression, juste assez pour qu’ils veuillent bouger et développer de bonnes valeurs.»

Vers 9h30, les athlètes ont débuté la journée en se réchauffant au centre du terrain de jeux. Une centaine de maillots colorés représentaient les neuf écoles invitées, c’est-à-dire le Carrefour-Étudiant, La Croisée, le Tournesol, le Domaine Étudiant, l’école François-Xavier-Daigle, l’Académie Assomption, Terry Fox Elementary, Janeville Elementary et Parkwood Elementary.

Par la suite, les athlètes se sont dirigés vers leur première discipline. Ils avaient le choix de participer à diverses épreuves, soit la course, le saut en longueur, lancer du poids, le saut en hauteur, lancer du javelot et la course à relais.

Le soleil a été de la partie tout au long de la journée. Tellement, qu’un kiosque d’approvisionnement en crème solaire a été mis à la disposition des écoliers.

«Je crois que la meilleure chose à propos du sport c’est de passer du temps à l’extérieur», exprime Trycia Lagacy, la mère d’une adepte de saut en hauteur.

«Nous avons encouragé nos enfants depuis qu’ils étaient tout jeune à être actif, qu’il s’agisse d’une randonnée pédestre ou de tout autre sport.»

Carol Lepage, l’organisateur du Défi, soutient que l’athlétisme développe chez l’enfant plusieurs habiletés de base, comme sauter, courir, et lancer.

«C’est pourquoi les jeunes ont intérêt à s’y intéresser tôt, avant de se spécialiser dans d’autres sports,» dit-il.

Cette année, l’école Cité de l’amitié a remporté les grands honneurs.

Tous les profits amassés seront remis au centre de mieux-être pour les élèves de l’ÉSN.