Suicides et tentatives de suicide: une onde de choc dans la région Chaleur

Des parents et des intervenants de région Chaleur ont tenu une réunion, mercredi soir, pour discuter d’une situation extrêmement préoccupante: l’augmentation du nombre de suicides, de tentatives de suicide et d’automutilation chez les jeunes d’âge scolaire.

La rencontre, tenue au Centre K.-C. Irving à Bathurst, a été organisée pour partager des informations sur les événements des derniers mois, au cours desquels trois jeunes élèves se sont donné la mort. Les journalistes ont été tenus à l’écart des discussions.

«Il y a une augmentation des comportements à risque d’élèves», a-t-on fait savoir dans un communiqué l’issue de la rencontre.

En plus des parents, les responsables des districts scolaires, de la Santé, des municipalités de la région Chaleur et les différentes forces policières étaient sur place.

«Nous avons demandé aux parents de faire preuve de vigilance en observant le comportement de leurs enfants dans les heures et les jours suivants ce genre de tragédies. Les organisateurs essaieront de mettre des plans en place. Ces plans regrouperont les efforts des parents, de l’école et des partenaires communautaires», a indiqué le district scolaire.

«Nous avons eu recours à des experts dans le domaine de l’intervention en traumatologie pour fournir des informations précieuses à notre communauté. L’information offerte à notre communauté préconise un système ouvert et une bonne communication avec nos jeunes.»

«Des plans sont en place pour garantir que nos partenaires communautaires et le district scolaire travaillent ensemble avec les parents et le reste des organismes sur place.»

«Aucune école ne peut, et ne devrait supporter tout le poids de la perte d’élèves. La réunion de la communauté témoigne de l’engagement des parents, des écoles et des dirigeants de la communauté à faire ce qu’il faut pour nos enfants.»