Plage Parlee: interdiction de baignade le jour d’une célébration de la qualité de l’eau

Une nouvelle interdiction de baignade à la plage Parlee fait contraste au lever du Pavillon bleu, un symbole de propreté et de conscience environnementale.

Un nombre de 583 bactéries entérocoques par 100 ml d’eau a été observé dans un des 5 échantillons prélevés par jour au parc provincial, alors qu’on y recueille généralement moins de dix bactéries par échantillon.

Un résultat supérieur à 70 bactéries par 100 ml d’eau dans un seul échantillon est suffisant pour déclencher une interdiction de baignade, ce qui est arrivé dans les échantillons recueillis vendredi. On a alors fermé la plage samedi.

La moyenne géométrique des 5 échantillons, soit 80,8 par 100 ml d’eau, était aussi bien au-dessus de la limite de 35 entérocoques décrétée par le bureau de la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

Des dignitaires étaient présents près de la plage samedi pour une cérémonie de levée du drapeau.

Il s’agissait de célébrer l’obtention de la certification Pavillon bleu, qui est accordée à des plages et des marinas qui atteignent de hautes normes de qualité de l’eau, de sécurité et de gestion de l’environnement.

«Grâce à cette prestigieuse certification écologique, les résidents et les visiteurs pourront avoir l’assurance que la plage Parlee est propre, durable sur le plan environnemental et sécuritaire pour la baignade», a déclaré Robert Gauvin, ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, par voie de communiqué.

La plage Aboiteau, de Cap-Pelé, avait déjà obtenu cette certification l’an dernier.

Le Pavillon bleu est géré au Canada par l’organisme Environmental Defence et est géré à l’international par la Fondation pour l’éducation à l’environnement.

Le système d’évaluation de la qualité de l’eau a déjà été assoupli en ce qui concerne la plage Parlee. Pour cette plage, le système ne tient plus compte des résultats de pluie lorsque vient le temps de déterminer si l’eau est propice à la baignade.

La médecin-hygiéniste en chef, la docteure Jennifer Russell, en a fait l’annonce la semaine dernière.

Aucune interdiction de baignade n’était en place dimanche.