Les animaux de compagnie parmi les victimes des vagues de chaleur

Les humains ne sont pas seuls à ressentir les effets de la chaleur estivale.

Rhonda Lobsinger, gérante des opérations à la SPCA de Bathurst, rappelle qu’une attention particulière devrait être portée aux animaux de compagnies.

«En étant conscients que les prochaines semaines s’avèreront très chaudes, nous devons planifier en conséquence», a-t-elle noté.

Au refuge pour animaux, les responsables s’assureront que les bêtes demeurent hydratées et qu’elles ne se retrouvent jamais à l’extérieur sans abri contre le soleil.

«Dès que la température excède 20 degrés, les animaux peuvent souffrir», a expliqué Mme Lobsinger.

«En aussi peu que 20 minutes dans un véhicule, un animal privé d’eau et de climatisation peut subir un coup de chaleur et de graves dommages cérébraux.»

Un indice humidex de 37 est prévu pour les deux prochains jours.

La loi sur la Société protectrice des animaux stipule que si un animal est confiné dans un véhicule à moteur, l’agent de la protection des animaux se réserve le droit d’y pénétrer afin de subvenir aux besoins de l’animal et peut aussi saisir l’animal si nécessaire.

Cependant, selon la gérante, trop de gens prennent encore le risque.

«Je crois que la loi au Nouveau-Brunswick est encore trop laxiste à ce sujet», a-t-elle ajouté.

Pour l’instant, la SPCA se prépare donc à patrouiller dans les stationnements et intervenir en cas d’urgence.

«Nous avons un approvisionnement de bouteilles d’eau supplémentaires et nous sommes prêts à répondre aux signalements d’animaux en détresse.»

Quelques conseils afin de protéger vos compagnons en ces temps chauds: limitez leurs sorties à l’essentiel, procurez-leur de l’eau à volonté, assurez-vous qu’ils ne se brûlent pas sur des surfaces chaudes, gardez-les dans une pièce fraîche et mouillez-les au besoin à l’aide d’un vaporisateur.

Surtout, restez attentif et ne les abandonnez jamais dans un véhicule stationné.