52e traversée du Festival des Rameurs: les participants trépignent d’impatience

Après deux mois d’entraînement intensif, les rameurs et rameuses partiront bientôt vers Bonaventure. Ils plongeront une dernière fois leurs rames à l’eau, samedi matin, lors de la 52e traversée du Festival des Rameurs.

Dix équipes masculines et neuf équipes féminines s’affronteront cette année.

Comme d’habitude, celles-ci feront le trajet de 35,4 km dans la Baie des Chaleurs, en direction de Petit-Rocher.

Réjean Guitard, responsable de l’événement, note qu’il y aura encore plusieurs «vétérans» à bord des bateaux cette année.

«C’est la piqûre!» s’est-il exclamé en se rappelant lui-même ses 20 ans de participation.

Ghislain Guignard, champion en titre de l’équipe Lady Albertine, en sera à sa 18e traversée.

«Moi, j’ai eu la piqûre quand j’avais 14 ans», a-t-il dit. «Maintenant, à chaque fois que la neige commence à fondre, je suis impatient de retourner sur l’eau.»

Jessy Roy, lui, en sera à sa troisième traversée. «Je compte ramer tant que mon corps me le permettra», a souligné le jeune homme de 24 ans. «Étant originaire de Petit-Rocher, j’ai grandi avec le Festival des rameurs et j’ai toujours voulu en faire partie.»

M. Roy ramera samedi au sein du bateau Acadie Trailers. Bryce MacDermaid, André Godin, Jared Drysdale et Mitch Boudreau seront à ses cotées.

En vue du jour J, les participants s’accordent un peu de repos.

«Nous avons ramé dimanche, lundi, mardi et mercredi une dernière fois», a mentionné M. Roy. «Jeudi, nous allons mesurer notre bateau à Petit-Rocher et vendredi nous partons vers Bonaventure.»

L’équipe Isolation Chaleur garde, elle-aussi, ses forces en vue de sa toute première traversée. Sara Haché, Joanie Roy, Noémie Lagacé, Bianka Gionet et Amélie Godin attendent ce défi depuis longtemps déjà.

«Quand nous avons débuté l’entraînement, aucune d’entre nous n’avait ramé auparavant. C’est sûr qu’il a fallu travailler fort pour découvrir nos forces et équilibrer le bateau, mais nous sommes vraiment une belle équipe et nous participons pour le plaisir alors il n’y a vraiment pas de stress de notre côté», a raconté Amélie Godin, capitaine du bateau et participante assidue du festival depuis sa tendre enfance.

«Dans les jours à venir, nous nous assurons de bien nous nourrir et nous hydrater», a ajouté Noémie Lagacé.

«Le repos sera aussi très important afin d’être en pleine forme samedi.»

Les premiers bateaux devraient se pointer vers 10h30 à l’arrière de l’école Tournesol à Petit-Rocher. Diverses activités seront proposées tout au long de la matinée afin de divertir les enfants.

Les accomplissements des participants seront célébrés le soir même à l’aréna de Petit-Rocher vers 20h.