Higgs a parlé à des dirigeants autochtones avant le Conseil de la fédération

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a été le seul chef de gouvernement des quatre provinces de l’Atlantique à avoir rencontré mardi des chefs autochtones dans une Première Nation de la Saskatchewan en vue de la réunion annuelle du Conseil de la fédération.

Les premiers ministres sont arrivés en hélicoptère à la Première Nation Big River, au nord de Saskatoon, et ont été accueillis par des dirigeants autochtones. Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a souligné que c’était la première fois que le Conseil de la fédération visitait une Première Nation dans le cadre de la rencontre annuelle.

L’Assemblée des Premières Nations participait également à l’événement, après avoir mis fin à un boycottage qui avait commencé en 2017.

Après la rencontre, le chef national Perry Bellegarde, a dit croire que les premiers ministres étaient réceptifs à son message qui portait sur le bien-être des enfants autochtones.

Le Parlement à Ottawa a récemment adopté le projet de loi C-92, qui a clarifié la compétence des peuples autochtones en matière de services à la famille et à l’enfant dans leurs communautés.

Les premiers ministres des provinces et des territoires qui n’étaient pas là mardi ont envoyé des représentants.

Les 13 premiers ministres des provinces et des territoires du Canada devraient discuter de commerce et de climat mercredi et jeudi à la rencontre annuelle du Conseil de la fédération, à Saskatoon. L’année dernière, cette rencontre des chefs de gouvernement s’est déroulée à Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick.