La tournée des cantines – Bienvenue chez Jack Fries à Grand-Sault!

Niché en plein cœur du centre-ville de Grand-Sault, le restaurant Jack Fries fait figure d’emblème dans le merveilleux monde de la restauration rapide du coin.

Tant les habitués du coin que les visiteurs de passage dans la région sont nombreux à se rendre à cet endroit afin de s’offrir un repas sur le pouce.

Le restaurant est la propriété de Tony Bard, qui a pris la relève de son père en 2015 et qui a décidé de perpétuer la tradition familiale.

Situé au royaume de la pomme de terre, il va de soi que les poutines, les assiettes de burgers et de sandwichs garnies de frites ont la cote auprès des affamés et sortent de la cuisine de l’établissement à un rythme effréné.

Avec cet air plus que charmant, la jeune Eva Therrien, de Saint-Basile, pourrait aisément agir à titre d’ambassadrice du restaurant Jack Fries. – Gracieuseté

«Malgré ce que l’on pourrait croire, c’est tout de même notre salade aux tacos qui est notre plat le plus populaire auprès de la clientèle», raconte le restaurateur qui est âgé de 35 ans.

Son dévouement à l’entreprise (il dit consacrer 75 heures de travail par semaine), son succès en affaires et son implication communautaire ont permis à Tony Bard d’être désigné par la CBDC comme le jeune entrepreneur de l’année 2018 dans la région de Grand-Sault.

Dans un univers qui est largement dominé par les chaînes de restauration rapide, Jack Fries parvient certes à tirer son épingle du jeu.

Un coup d’œil rapide aux alentours permet de constater que pas moins de sept autres restaurants sont situés à grande proximité.

Malgré cette féroce compétition, les «bonnes affaires» sont quand même au rendez-vous, dira Tony Bard, qui affirme vouloir toujours privilégier l’achat de produits frais et locaux.

«Le succès de Jack Fries revient à la loyauté de nos clients et à la fraîcheur et la qualité de nos aliments. Je ne voudrais jamais que l’on serve à un client quelque chose que je ne mangerais pas moi-même…»

«Il n’y a pas de frites congelées ici, ni même de sauce ou de produits en conserve ou en boîte. Tout est fait maison», ajoute-t-il.

Le virage santé entrepris par bon nombre de Canadiens fait en sorte que le jeune restaurateur envisage d’ajouter prochainement à son menu des végé burgers  et des plats sans gluten, question de suivre les tendances en alimentation.

«Je travaille sur un nouveau menu qui devrait compter une plus grande variété de poutines et de burgers.

La réputation du restaurant ne s’est pas bâtie à grand renfort de publicité dans les médias ou d’enseignes géantes installées sur les routes de la région.

«Absolument tout s’est fait par le bouche-à-oreille», affirme Tony Bard.

Cette réputation du  Jack Fries commence tranquillement à se faire sentir au-delà de la région de Grand-Sault.

Les utilisateurs du populaire site internet TripAdvisor qui ont eu l’occasion de s’offrir un repas à ce casse-croûte décoré de photos de paysages anciens de Grand-Sault et d’objets de cuisine antiques l’ont d’ailleurs désigné comme étant le second meilleur restaurant dans la région.

  • Le resto Jack Fries est situé au 233 boulevard Broadway, à Grand-Sault.
  • Les heures d’ouverture sont de 11h à 19h, du lundi au mercredi, et de 11h à 20h les jeudis et vendredis.