Entreprises de revêtement de pavage: gare aux escrocs

Le Bureau d’éthique commerciale en Atlantique veut sensibiliser les consommateurs aux stratégies trompeuses employées par certaines entreprises de revêtement de pavage.

Au cours de la dernière année, le Bureau d’éthique commerciale en Atlantique a reçu près de 12 000 plaintes en lien avec cette industrie. Le Bureau a récemment lancé une enquête après avoir reçu plusieurs appels de consommateurs ayant le sentiment qu’ils ont été induits en erreur.

Les entreprises concernées ont souvent une approche semblable. Elles offrent d’importants rabais pour leurs services pendant un temps limité. Lorsque les clients potentiels prennent contact avec l’entrepreneur pour une estimation du coût des travaux, le prix est souvent nettement plus bas que celui des compétiteurs locaux.

Dans plusieurs cas, un contrat décrivant les services à rendre et qui contient parfois même des garanties, est offert aux clients. Par la suite, on leur demande un dépôt remis sous forme de chèque personnel ou d’argent comptant et une date est fixée pour la réalisation des travaux.

Dans certains cas, l’entreprise se désiste, ignore les appels et les courriels du client et le client perd son dépôt.

Dans d’autres circonstances, les travaux sont réalisés, mais il devient rapidement évident qu’ils ont été mal faits. Lorsque le client tente de prendre contact avec l’entrepreneur, ses appels sont ignorés encore une fois. Le client se voit obligé de solliciter les services d’une autre entreprise pour effectuer des réparations ou même, recommencer les travaux à zéro.

Conseils

Si vous comptez retenir les services d’une entreprise de revêtement de pavage, le Bureau d’éthique commerciale en Atlantique conseille d’obtenir plusieurs estimations avant de choisir un entrepreneur.

L’organisme invite à poser plusieurs questions, dont, est-ce que l’entrepreneur précise le type d’asphalte qu’il compte utiliser? Est-ce qu’on mentionne l’épaisseur minimum de l’asphalte? Y a-t-il un écart majeur entre le coût des travaux proposé par la première entreprise et les autres?

Si une estimation est nettement plus basse que les autres, c’est probablement trop beau pour être vrai.

L’organisme suggère aussi d’avoir en main un contrat détaillé précisant le coût total des travaux, y compris les taxes et les modes de paiement. Le client devrait également pouvoir s’attendre à un remboursement en cas d’annulation. Le contrat devrait comprendre certains détails comme l’épaisseur de l’asphalte et d’autres spécifications techniques.

On demande d’éviter de payer en argent comptant. Si possible, payez avec un chèque ou avec une carte de crédit afin de prouver l’existence d’une transaction. Si un dépôt est demandé, il ne devrait jamais équivaloir au coût total du contrat.