Nouveau pont de Lamèque-Shippagan: le dossier progresse bien

Les démarches pour remplacer le pont de Lamèque-Shippagan, construit en 1957, sont bien entamées.

Des analyses sont effectuées très prochainement afin de déterminer le meilleur tracé pour le nouveau pont, dont le début de la construction est prévu au plus tôt à l’automne 2021, mais plus probablement au printemps 2022.

Bill Oliver, ministre provincial des Transports et de l’Infrastructure, a réitéré son engagement lors d’une rencontre récente avec le Comité du pont Lamèque-Shippagan à Fredericton. Robert Gauvin, vice-premier ministre et député de la circonscription de Shippagan-Lamèque-Miscou, y a aussi participé.

«L’étape en cours consiste à procéder à l’analyse des courants et à une étude environnementale du terrain afin de déterminer quel est le meilleur tracé pour pouvoir passer ensuite à la conception du futur pont», explique Sébastien Haché, président du Comité du pont Lamèque-Shippagan, dans un document envoyé à l’Acadie Nouvelle.

Deux tracés potentiels, recommandés par la firme d’ingénierie Stantec, ont été retenus pour une analyse. Les deux correspondent à une distance d’environ 500 mètres. Le premier se trouve à l’ouest du pont actuel, soit du côté du port de Shippagan. Le deuxième se trouve à l’est du pont actuel.

Étant donné la proximité des deux tracés potentiels par rapport au pont existant, le gouvernement provincial considère qu’il s’agit de la même zone d’analyse. Par ailleurs, peu importe le tracé qui sera retenu, le ministère des Transports et de l’Infrastructure considère que les coûts de construction seront à peu près les mêmes.

Voie cyclable

Bien que le gouvernement provincial ait annoncé qu’aucune voie supplémentaire ne sera construite pour accommoder le transport actif, dont le vélo, la marche et d’autres activités, le Comité du pont espère changer l’avis du ministre Oliver.

Une demande formelle en ce sens a été faite par la Véloroute de la Péninsule acadienne, qui mène depuis plusieurs années des démarches pour développer un circuit sécuritaire pour les cyclistes.

«Il est essentiel que le futur pont Lamèque-Shippagan soit doté d’une voie de transport actif afin de joindre en toute sécurité le circuit cyclable des îles Lamèque et Miscou avec les autres circuits de la Véloroute de la Péninsule acadienne. Le Comité invite les municipalités et autres organismes à manifester leur appui en ce sens.»

Rumeurs

Finalement, le Comité du Pont souhaite mettre fin à une rumeur affirmant que le gouvernement provincial a l’intention de construire une voie de contournement à Shippagan.

«Le Comité du Pont Lamèque-Shippagan tient à apporter une précision pour dire qu’il n’a jamais été question d’une voie de contournement de la ville de Shippagan lors des discussions avec le ministère des Transports et de l’Infrastructure. Le Comité n’entend pas non plus soulever le sujet dans le futur avec le MTI puisqu’il n’est pas de son ressort.»