Une panne informatique entraîne des retards majeurs dans les aéroports

Les passagers qui doivent franchir dimanche les douanes canadiennes dans les aéroports du pays doivent prévoir de longs retards en raison d’une panne nationale des bornes d’inspection primaire de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et des postes de déclaration du programme NEXUS.

L’aéroport international Montréal-Trudeau, où des voyageurs ont déclaré avoir attendu plus de 90 minutes, a indiqué en début de soirée avoir été informé par l’ASFC que le service reprend graduellement. Le message prévient les voyageurs de prévoir de l’attente avant un retour à la normale.

La panne a touché dès la matinée les bornes d’inspection primaire, a indiqué Anne-Sophie Hamel, une porte-parole de l’aéroport, lors d’une conversation téléphonique avec La Presse canadienne.

La panne a contraint les voyageurs à remplir manuellement leur carte de déclaration à leur arrivée au pays. Le processus est habituellement informatisé.

L’impact s’est fait davantage sentir en après-midi puisque beaucoup de vols reviennent de l’Europe le dimanche.

Les avions ont été vidés « de façon séquentielle » afin de s’assurer que les voyageurs n’étaient pas entassés dans la zone des services frontaliers, a indiqué Mme Hamel.

L’aéroport assure avoir communiqué avec les compagnies aériennes pour s’assurer que de l’air conditionné était maintenu et que des bouteilles d’eau offertes.

D’autres aéroports du pays ont eu recours à Twitter pour avertir les voyageurs de problèmes similaires, notamment ceux de Vancouver, Ottawa, Calgary et Toronto-Pearson.

Une panne a également touché les services aux voyageurs terrestres qui utilisaient l’application mobile du système de la Ligne d’inspection primaire intégrée.

En réponse à une demande d’information supplémentaire, l’ASFC a confirmé dimanche la panne à La Presse canadienne et précisé qu’il sera possible de communiquer avec l’organisation dès lundi.