Une bibliothèque publique offre des collations gratuites aux personnes dans le besoin 

Les personnes qui gèrent la bibliothèque publique de Fredericton espèrent satisfaire autant la faim réelle que la soif de connaissances.

Ils ont installé un grand réfrigérateur rempli de fruits frais et d’autres collations auxquelles tous ceux qui utilisent la bibliothèque ont accès gratuitement.

Julia Stewart, la directrice de la bibliothèque, explique que le personnel se fait souvent demander s’il y a de la nourriture sur place par les étudiants venus faire des recherches et par les sans-abri qui utilisent la bibliothèque pour passer la journée.

«Nous avons beaucoup de personnes parmi les plus vulnérables qui utilisent la bibliothèque publique», a déclaré Mme Stewart. «Nous avons beaucoup de sans-abri qui fréquentent nos espaces. Nous sommes heureux de pouvoir leur offrir une bouchée rapide jusqu’à ce qu’ils puissent avoir leur prochain repas.»

Elle a ajouté que les étudiants qui se préparent aux examens demandent souvent s’il ya de la nourriture dans le bâtiment. Elle a dit que la nourriture est gratuite pour quiconque le souhaite.

«La bibliothèque publique est entièrement consacrée à l’élimination de la stigmatisation. C’est le meilleur endroit au monde, car on franchit la porte et tout le monde est traité de la même façon.»

Le réfrigérateur communautaire a été inauguré la semaine dernière et propose jusqu’à présent une sélection de fruits frais.

David Aranoff était en visite à la bibliothèque jeudi et s’est servi un goûter.

«Je pense que c’est une idée merveilleuse», a-t-il déclaré en prenant une bouchée dans une prune juteuse.

Dan Weston, coordinateur de la Fredericton Anti-Poverty Organization, a révélé qu’entre 10 000 et 15 000 personnes à Fredericton vivent dans la pauvreté.

«Il y a une pauvreté profonde à Fredericton. La bibliothèque est un peu un lieu de rencontre pour les personnes de la journée qui errent dans les rues et qui n’ont nulle part où aller.»

M. Weston soutient que de nombreuses personnes ont besoin d’aide pour se procurer suffisamment de nourriture, malgré la banque alimentaire, la soupe populaire et les vivres distribués par son groupe.

Julia Stewart a mentionné que la réaction au réfrigérateur communautaire a été très positive et que la bibliothèque prévoyait d’ajouter une variété de collations allant du yogourt aux sandwiches.

Ça ne la dérange pas que des gens mangent à la bibliothèque.

«Les gens ramènent des livres à la maison, alors nous savons que des doigts collants les touchent où qu’ils soient», a-t-elle exprimé.

Mme Stewart a rappelé que la bibliothèque publique de Fredericton a mis en place un certain nombre de programmes novateurs au cours des dernières années, notamment le prêt de raquettes en hiver.

«Nous faisons beaucoup de choses avec nos partenaires communautaires. Nous avons beaucoup de projets», a-t-elle déclaré.