La baisse du prix de l’essence n’aura été que passagère…

Les prix à la pompe devraient rebondir cette semaine au Nouveau-Brunswick. Après une importante baisse du prix de l’essence, jeudi dernier, les conducteurs devront s’ajuster à une légère hausse cette semaine.

Des calculs effectués par l’Acadie Nouvelle à partir de données du marché NYMEX laissent prévoir une hausse d’un peu plus d’un cent des prix à la pompe.

De nouveaux prix maximums des prix pétroliers sont établis chaque jeudi, à 0h01, au Nouveau-Brunswick. D’ici là, le prix maximum de l’essence ordinaire libre-service avec frais de livraison est de 124,5 cents le litre.

À pareille date l’an dernier, le prix maximum était de 128,8 cents le litre. Ce prix n’incluait pas la taxe sur le carbone du gouvernement fédéral de 4,4 cents le litre.

La moyenne du 30 juillet des cinq dernières années est de 117,3 cents le litre. Le propriétaire d’un véhicule ayant un réservoir d’essence paie ainsi 3,60$ de plus pour faire le plein.

Patrick DeHaan, analyste des marchés pétroliers chez Gasbuddy, prévoit peu de volatilité des prix à la pompe d’ici l’automne.

«Même avec plus d’activité de l’Iran dans le détroit d’Hormuz et une forte consommation des stocks de pétrole américain, les marchés pétroliers n’ont pas grimpé, suggérant qu’il pourrait y avoir des baisses dans les semaines à venir. Des inquiétudes entourant le manque d’entente entre les États Unis et la Chine causent des inquiétudes, mais en gros, les Canadiens ne devraient pas voir trop de mouvement à la pompe dans la semaine à venir.»

«À moins qu’il se produise quelque chose de nouveau, nous devrions éviter les variations soudaines d’ici aux mois d’automne.»

Les prix les plus bas au Nouveau-Brunswick, mardi avant-midi selon Gasbuddy, étaient aux postes d’essence de Costco à Moncton et Fredericton, soit 114,9 cents le litre. Les plus élevés étaient à Woodstock, à Balmoral, à Saint-Jacques, à Shippagan et à Caraquet, où au moins une station-service affichaient des prix de 124,9 cents le litre ou plus. Notons que les succursales peuvent imposer un frais de 3 cents le litre pour l’essence avec service.

Le prix moyen de l’essence dans la province est de 122,5 cents le litre, ce qui est légèrement sous la moyenne nationale de 123,6 cents le litre. Les prix les plus élevés sont en Colombie-Britannique, à 133,5 cents le litre en moyenne, alors que les plus bas sont en Alberta, à 109,6 cents le litre.

Les prédictions sur l’essence ne tiennent pas compte de facteurs imprévisibles comme des phénomènes météorologiques graves et des changements soudains du prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Elles ont été établies en se servant des données les plus récentes disponibles. Elles doivent néanmoins être considérées avec prudence.

Les données du marché NYMEX ont été obtenues sur le site internet barchart.com.