Le NPD du Nouveau-Brunswick annule son congrès à la direction

Nouveau-Brunswick annule son congrès à la direction faute de candidat pour succéder à Jennifer McKenzie.

Le président du parti, Cyprien Okana, a annoncé mercredi que le congrès prévu en août n’aurait pas lieu.

Selon M. Okana, la seule personne à soumettre sa candidature n’a pas réussi à passer la première phase du processus de sélection.

Le NPD souhaite donner plus de temps aux éventuels candidats au leadership pour se manifester. Le nouvel échéancier pour le congrès à la direction n’a toutefois pas encore été fixé.

L’ancienne chef du NPD, Jennifer McKenzie, s’est fait montrer la porte par le parti en février après un score décevant lors des élections de l’automne.

Les néo-démocrates avaient alors terminé au cinquième rang avec 5% des suffrages exprimés, sans réussir à faire élire de député.

Selon M. Okana, le NPD est en train de reconstruire son infrastructure interne et ses comités en prévision des prochaines élections.

«Nous concentrons nos efforts sur la mobilisation de nos membres et des intervenants externes pour qu’ils donnent leurs idées sur la manière de mieux travailler ensemble pour tous les Néo-Brunswickois», a-t-il dit.

Mackenzie Thomason de Fredericton occupe la direction par intérim du parti depuis le mois de mars.

Le NPD n’a pas réussi à faire élire de député à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick depuis le départ de sa chef Elizabeth Weir en 2005.