Haut-Madawaska: les services de soins de santé réduits au strict minimum  

Les soins de santé habituellement offerts à Clinique médicale du Haut-Madawaska sont actuellement réduits au strict minimum, voire carrément inexistant.

La demi-douzaine de professionnels qui œuvrent dans cet établissement de santé situé dans le quartier de Clair ont presque tous dû s’absenter de leur lieu de travail au cours des dernières semaines en raison de problèmes de santé, de congé de maternité ou de départ à la retraite.

Plusieurs centaines de patients se retrouvent désormais pris au dépourvu, n’ayant plus accès aux services de leurs médecins traitants ou de leur infirmière praticienne.

«Environ 2500 patients sont maintenant orphelins, sans médecin de famille. S’il arrive quelque chose à ces gens, ça signifie pour eux qu’ils doivent se tourner vers l’urgence d’un hôpital ou de tenter de trouver un nouveau médecin de famille», déplore le maire de la Communauté rurale du Haut-Madawaska, Jean-Pierre Ouellet.

«Même pour le simple renouvellement d’une prescription, les gens devront aller à l’urgence», a illustré M. Ouellet.

Ce dernier a indiqué que des discussions avec le Réseau de santé Vitalité ont récemment eu lieu afin de tenter d’améliorer le sort des gens qui habitent la région et qui sont touchés par cette pénurie de professionnels de la santé.

«Un comité qui sera bientôt formé entreprendra également ses propres démarches à ce sujet. C’est certain que le recrutement de médecins ou d’infirmières praticiennes devra se faire», a ajouté le maire de Haut-Madawaska.

Questionné par l’Acadie Nouvelle, le Réseau de santé Vitalité a indiqué être bien au fait de la situation qui prévaut à la Clinique médicale du Haut-Madawaska, dont la situation serait loin d’être unique.

«La pénurie de personnel infirmier et médical qui touche l’ensemble du pays n’épargne malheureusement pas le Nouveau-Brunswick», a d’abord expliqué Thomas Lizotte, qui est porte-parole de Vitalité.

«La saison estivale n’aidant en rien la situation actuelle, nos équipes œuvrent d’arrache-pied afin de continuer à offrir une offre de soins de qualité à nos patients. À long terme, plusieurs stratégies de recrutement sont en cours et nous sommes confiants que celles-ci porteront sous peu leur fruit», a ajouté le représentant du réseau de santé.

Selon lui, d’importants efforts sont menés afin de rassembler l’ensemble des ressources disponibles dans le but de diminuer les conséquences de cette pénurie de travailleurs du domaine de la santé.

«On tente de faire du recrutement local, provincial et international et rassemblons nos ressources à l’endroit où nous en avons le plus besoin», a précisé Thomas Lizotte.

Cette situation vécue par les gens du Haut-Madawaska intervient au lendemain de l’annonce par le gouvernement provincial d’une stratégie en matière de ressources infirmières de l’arrivée de trois nouveaux médecins à Edmundston et Grand-Sault.