Fusillade au Texas: au moins 15 morts

Un tireur a ouvert samedi le feu dans un centre commercial d’El Paso, une ville frontalière d’environ 680 000 habitants au Texas, tuant au moins 15 personnes, ont indiqué des sources policières.

La police dit détenir un suspect âgé de 21 ans relativement à cette attaque.

Deux sources policières ont identifié ce suspect comme étant Patrick Crucius de la région de Dallas. Une de ces sources a déclaré

à l’Associated Press qu’au moins 15 personnes avaient été tuées. Ces deux membres du corps policier n’avaient pas l’autorisation de discuter de l’enquête et se sont exprimés à AP sous le couvert de l’anonymat.

La plupart des victimes ont été abattues dans le magasin Walmart situé dans le centre commercial Cielo Vistal Mall, a indiqué le sergent Robert Gomez de la police d’El Paso, au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée cinq heures après le drame. Il a indiqué que le magasin était bondé au moment de la tuerie.

« C’est sans précédent à El Paso », a-t-il déclaré, ajoutant que plusieurs victimes ont subi des blessures qui mettaient leur vie en danger.

Le policier a aussi dit que le suspect, qui était armé d’un fusil, a été arrêté sans incident. La police continue d’enquêter sur les signalements rapportant la présence de plusieurs tireurs.

Les autorités ont été prévenues au début de l’après-midi de la présence d’un tireur actif dans le centre commercial Cielo Vista Mall, près de l’autoroute 10, dans l’est de la municipalité. Des agents ont été dépêchés sur place. La police a demandé à la population de ne pas s’approcher des lieux de la tragédie. Une école du secteur a été transformée en centre de réunification pour les familles.

Selon la police et des témoins, une partie des coups de feu ont été tirés à l’intérieur du Walmart situé dans ce centre commercial.

Cette attaque survient moins d’une semaine après qu’un tireur eut ouvert le feu sur les visiteurs d’une foire alimentaire en Californie, tuant trois personnes avant de se suicider.

Ryan Mielke, un porte-parole du centre hospitalier de l’Université d’El Paso, a annoncé qu’une des 12 victimes accueillies par l’établissement était décédée de ses blessures. Deux enfants, âgés respectivement de 2 et de 9 ans, ont été transférés à l’Hôpital pour enfants d’El Paso, a-t-il ajouté.

Onze autres victimes ont été soignées au Del Sol Medical Center, selon le porte-parole de l’hôpital, Victor Guerrero. Selon lui, elles étaient âgées de 35 à 82 ans.

Le gouverneur du Texas Greg Abbott a parlé d’un « acte de violence insensé et odieux ». Il a ajouté que l’État avait déployé de nombreux agents des forces de l’ordre dans la municipalité.

Plusieurs familles étaient à l’extérieur d’une gare d’autobus locale dans l’attente de pouvoir retourner à leur véhicule garé dans le stationnement du magasin Walmart.

« J’ai entendu des coups de feu, mais je pensais que c’était des bruits de construction », a dit Adriana Quezada, qui se retrouvait avec ses deux enfants dans la section des vêtements pour femmes du Walmart au moment du drame.

Elle témoigne avoir vu quatre hommes vêtus de noir, portant un chandail, qui tiraient au hasard. Les autorités n’ont confirmé que la présence d’un seul tireur.

Sa fille âgée de 19 ans et son fils âgé de 16 ans se sont jetés au sol avant de quitter le commerce par une sortie de secours. Ils en sont sortis indemnes.

Un porte-parole de la Maison-Blanche a indiqué que le président Donald Trump avait été mis au courant de la situation. Il a pu en discuter avec le procureur général William Barr et le gouverneur Abbott.

L’ancien député démocrate texan et natif d’El Paso, Beto O’Rourke, qui mène campagne dans le cadre des primaires américaines, a semblé secoué par les événements lorsqu’il a participé à un forum à Las Vegas.

M. O’Rourke a dit avoir appelé sa femme avant le début du forum. Selon lui, les tirs ont détruit « toute illusion sur le progrès inévitable » lorsqu’il s’agit de réduire la violence par les armes à feu.

« On doit trouver des raisons à être optimiste, sinon on s’enferme dans un avenir au cours duquel 40 000 personnes seront tuées annuellement à cause des armes à feu. Je ne peux pas l’accepter », a-t-il dit.