Aire piétonne de Dieppe: une nouvelle âme pour le centre-ville

La ville de Dieppe veut rendre son centre-ville plus vivant et plus dynamique en transformant la rue Gauvin en une zone piétonne. Pari réussi?

Jade, 7 ans, s’amuse avec le jeu d’échecs géant installé dans la «Zone ConneXion» au centre-ville de Dieppe, où une partie de la rue Gauvin est laissée pour l’été à la disposition des piétons. Elle ne maîtrise pas les règles, mais elle apprécie particulièrement ce lieu.

«Les échecs et le petit soccer sont mes jeux préférés. Je vais demander à mes parents pour qu’on revienne plus tard!», s’exclame-t-elle.

Parmi les activités disponibles pour tous durant tout l’été, des installations pour se relaxer, différents jeux de société géants ou encore un petit terrain de soccer. Il est aussi possible de prendre un verre en terrasse ou de se lancer dans une partie de jeux d’arcade.

Même les adultes se prennent au jeu. Alors que son fils s’amuse sur son vélo, Joel Bobineau enchaîne les paniers de basket.

«C’est vraiment une bonne idée pour les enfants, je prenais justement une photo du panier de basket pour dire à mon frère qu’il y avait des équipements ici», affirme-t-il.

 

«Ça donne une très belle atmosphère»

Stéphanie Power tient une garderie à Moncton. Elle a décidé de venir avec la vingtaine d’enfants dont elle s’occupe. D’après elle, ce lieu fera sûrement partie du programme de sa garderie l’année prochaine, mais Stéphanie aimerait voir davantage d’installations.

«Je pense que ce matin il y a assez d’équipement, mais si on était un groupe plus important, il en manquerait», ajoute-t-elle.

Sur la scène de la place 1604, Jean-Claude Ouellette, technicien en sonorisation, est en pleine préparation du Mercredi Show de Dieppe, qui rassemble chaque été des familles devant des concerts depuis 1987.

Selon lui, les nouvelles installations estivales ont donné une nouvelle âme au centre-ville de Dieppe. «Avec ces nouveaux équipements, il y a plus de familles présentes et ça donne une très belle atmosphère», observe-t-il.

C’est également un atout pour les concerts hebdomadaires. «Il y a des gens présents tout au long de la journée et beaucoup vont rester après l’heure du souper parce qu’ils voient que quelque chose se prépare. En comparaison avec l’année passée où les installations pour les enfants n’étaient pas là, je crois qu’il y a eu beaucoup plus de spectateurs cette année», soutient-il.

Une installation qui divise les commerçants

Pascal Pisegna, directeur de l’hôtel Windgate à proximité de la Zone ConneXion, estime que l’impact est très positif.

«J’ai pu voir les commentaires des gens qui restent ici. Les personnes m’ont dit que c’était parfait pour les grandes familles. Quand elles font des réunions ici, les plus grands peuvent s’asseoir sur le patio pendant que les petits vont jouer et, en général, les gens aiment bien. Tu les vois même jouer ensemble, c’est agréable», lance-t-il, visiblement satisfait. D’après lui, ce type d’installation aide même à augmenter les affaires locales. «Il y a davantage de personnes qui viennent aux alentours donc il y a plus d’affaires à faire», lâche-t-il.

Pourtant cette dernière affirmation est remise en cause par un employé du café Archibald, jouxtant les nouveaux équipements. D’après Jérémie Arseneault, serveur dans ce café, les jeux pour enfants sont installés sur des places de stationnement, ce qui cause une baisse de la fréquentation du café.

«Depuis que les équipements ont été installés, nous avons moins de clients, la fréquentation a baissé d’environ 30%. On voit la différence par rapport à l’été passé où on était pas mal occupé. Le problème, c’est le stationnement. Les personnes qui travaillent se stationnent près du marché et, de ce fait, il n’y a plus de places pour les clients», indique le serveur.

Selon lui, la municipalité pourrait remédier à ce problème.

«La ville pourrait mettre des affiches pour dire les différents commerces ouverts et mettre davantage de stationnements aux alentours», lance-t-il.

Catherine Clusiau, agente de communication à la ville de Dieppe, rappelle que ce projet est une première et répond aux critiques.

«Pour ce qui est des stationnements, il n’est jamais plein, donc je ne sais pas si ça peut être lié à une baisse de fréquentation, mais c’est possible. La Zone ConneXion était un projet pilote, donc on attend d’avoir la rétroaction des commerçants autour et de voir comment ça s’est passé pour eux. Le projet reviendra probablement l’été prochain», déclare-t-elle.