Un chien part seul à la découverte du Nouveau-Brunswick!

Le Nouveau-Brunswick est reconnu pour accueillir durant chaque saison estivale un bon nombre de vacanciers avides de beaux paysages, de plages sablonneuses, de routes panoramiques et autres attraits que l’on peut retrouver dans la province.

Stella Bean, une chienne de race bulldog anglais et boxer originaire de l’État du Maine, s’est récemment ajoutée bien malgré elle à la longue liste de touristes qui ont décidé de s’offrir un séjour estival en sol néo-brunswickois.

Cette histoire peu banale a débuté le 28 juillet dernier, alors que l’animal qui réside avec ses maîtres dans la Ville de Madawaska a décidé de fausser compagnie à ces derniers et de partir à l’aventure.

Sans passeport canin valide, ni itinéraire précis et permission de sortie, la bête âgée de 7 ans a tout bonnement quitté la maison familiale, sans doute effrayée par un orage qui frappait la région cette journée-là.

Aux dires des propriétaires de la bête qui se sont confiés à l’Acadie Nouvelle, Stella Bean a vraisemblablement par la suite traversé le fleuve Saint-Jean à la nage pour gagner les rives du Nouveau-Brunswick, quelque part au Madawaska.

Malgré des avis de recherche qui ont largement circulé sur le Web et quelques signalements de gens qui ont affirmé avoir aperçu l’animal ici et là, il aura fallu six jours avant que Jennifer et Dominic Hebert ne puissent retrouver la trace de Stella Bean.

«Une dame de la Nouvelle-Écosse qui se dirigeait en direction de l’Ontario dimanche après-midi a remarqué la présence de notre chien qui courait sur l’Autoroute 2. Elle a réussi à noter notre numéro de téléphone qui figurait sur son médaillon et nous a par la suite contactés pour nous aviser qu’elle venait de retracer notre animal», a raconté Dominic Hebert.

Selon lui, Stella Bean se trouvait alors près de la route, quelque part entre les villages de Rivière-Verte et de Sainte-Anne-de-Madawaska.

«Son petit voyage lui a fait perdre une dizaine de livres. Elle affichait quelques éraflures et petites blessures qui ont nécessité une visite chez le vétérinaire, mais elle semble bien s’en remettre», a ajouté son maître.

Il va de soi que la petite famille Hebert était heureuse du retour à la maison de la bête après son périple d’une semaine et d’une trentaine de kilomètres au Nouveau-Brunswick.

«Notre chien est incroyablement aventureux! Nous sommes très heureux de l’avoir de nouveau à la maison et je crois qu’elle est tout aussi contente d’être de retour parmi nous!», a pour sa part affirmé Jennifer Hebert, quelques jours après cette mésaventure qu’elle n’oubliera sans doute pas de sitôt.