Compteurs intelligents: Énergie NB revient à la charge

Énergie NB revient à la charge dans l’espoir d’installer 360 000 compteurs intelligents chez ses clients résidentiels et commerciaux d’ici 2024.

La société demande à la Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick l’autorisation de dépenser 92 millions $ afin de mener à bien son projet.

La Commission avait refusé une demande semblable de la part d’Énergie NB l’an dernier après avoir conclu que les coûts du projet dépassaient les bénéfices pour les clients.

La société est retournée à la table à dessin et affirme dorénavant que les compteurs intelligents engendreront un bénéfice net de 31,1 millions $ sur 15 ans pour elle et ses clients.

«C’est sûr qu’il y a un investissement à l’avance, mais à la longue l’impact sur les tarifs va être bénéfique pour les clients», avance le président-directeur général d’Énergie NB, Gaëtan Thomas.

Plus de 80% des compteurs d’électricité au Canada sont des compteurs intelligents, selon la société.

Ces compteurs sont capables d’émettre et de recevoir des données quotidiennement à l’aide d’un réseau sans-fil. Ils permettraient donc à la société et aux clients d’en savoir davantage sur leur consommation d’électricité presque en temps réel.

Énergie NB prévoit notamment réaliser d’importantes économies de main d’oeuvre en mettant fin aux relevés manuels des compteurs.

La société estime également que les clients pourront réduire leur consommation d’électricité plus facilement en recevant davantage d’information comme des alertes par courriel lorsque leur consommation est anormalement élevée.

Les compteurs intelligents permettront aussi à Énergie NB de savoir quand et où surviennent les pannes d’électricité. Pour le moment, la société dépend des appels de ses clients pour savoir s’il y a une panne sur son réseau.

«Le rétablissement (après une panne) sera plus rapide parce que nous saurons instantanément où nous en sommes», explique M. Thomas.

Les compteurs intelligents permettent aussi aux clients qui produisent leur propre électricité à l’aide de panneaux solaires ou de petites éoliennes de vendre leur surplus d’électricité à la société.

Ces compteurs sont un élément essentiel du réseau électrique intelligent sur lequel travaille Énergie NB depuis plusieurs années.

«C’est très difficile d’avoir un réseau intelligent sans compteurs intelligents», soutient le PDG.

Grâce aux compteurs intelligents, Énergie NB pourrait adopter différents tarifs d’électricité selon le moment de la journée pour inciter ses clients à déplacer leur consommation hors des heures de pointe.

Le déplacement de la demande devrait générer des économies en combustible et en achat d’électricité qui contribueront à retarder le besoin de construire une toute nouvelle centrale, selon la société.

Si la Commission de l’énergie et des services publics acceptent la demande d’Énergie NB, la société pourrait commencer à installer les compteurs intelligents en octobre 2021.

Elle s’attend à ce qu’environ 2% de ses clients refusent l’installation d’un compteur intelligent. Dans ce cas, ceux-ci pourraient devoir payer un frais d’environ 4$ par mois afin de permettre à Énergie NB de recouvrer le coût de lecture manuel des compteurs.

Les dates des audiences de la Commission sur la demande de la société n’ont pas encore été décidées.