Importante chute du prix de l’essence à prévoir

Une importante baisse des prix à la pompe est prévue cette semaine au Nouveau-Brunswick. Les conducteurs pourraient avoir droit aux prix les plus bas depuis le début juin.

Des calculs effectués par l’Acadie Nouvelle à partir de données du marché NYMEX laissent prévoir une baisse de presque 5 cents le litre du prix de l’essence.

De nouveaux prix maximums des produits pétroliers sont établis dans la province chaque jeudi à 0h01.

D’ici là, le prix maximum de l’essence ordinaire libre-service avec frais de livraison est de 124,7 cents le litre.

Malgré la baisse prévue, les prix demeureront bien au-dessus des prix les plus bas de 2019. Au début février, le prix maximum était de 104,1 cents le litre. Même avec une baisse de 5 cents au prix actuel, le propriétaire d’un véhicule ayant un réservoir d’essence de 50 litres paiera 7,80$ de plus pour faire le plein.

Patrick DeHaan, analyste chez Gasbuddy, affirme que le prix moyen de l’essence au Canada pourrait baisser de 10 à 15 cents le litre d’ici novembre.

«Les prix de l’essence cette semaine pourraient atteindre leur niveau le plus bas depuis la mi-mars alors que les

stations-service transfèrent à leurs clients les baisses sur les marchés pétroliers. Le conflit commercial entre la Chine et les États-Unis a fait baisser le prix du baril de pétrole à 51$.»

«Les marchés du pétrole sont faibles cet été et avec la saison de conduire qui se termine bientôt, le prix de l’essence pourrait baisser de 10 à 15 cents le litre d’ici novembre.»

Les prix les plus bas de l’essence au Nouveau-Brunswick, mardi avant-midi selon Gasbuddy, étaient aux Costco de Moncton et Fredericton, à 107,9 cents le litre. Les prix les plus élevés étaient dans l’ouest et le nord de la province, où certains postes d’essence affichent le prix maximum de 124,7 cents le litre.

Le prix moyen dans la province est de 121,6 cents le litre, ce qui est au-dessus de la moyenne nationale de 117,7 cents le litre.

Les prix les plus bas sont en Alberta, à 107,2 cents le litre en moyenne, alors que les plus élevés sont en Colombie-Britannique, à 132 cents le litre.

Les prédictions sur l’essence ne tiennent pas compte de facteurs imprévisibles comme des phénomènes météorologiques graves et des changements soudains du prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Elles ont été établies en se servant des données les plus récentes disponibles. Elles doivent néanmoins être considérées avec prudence.

Les données du marché NYMEX ont été obtenues sur le site internet barchart.com.