Le 15 août, c’est comme Noël au Pays de la Sagouine!

Même si les plus grandes foules sont attendues à Dieppe, des milliers de personnes ont pris rendez-vous au Pays de la Sagouine, jeudi, pour célébrer l’Acadie. Pour les quelque 150 employés et comédiens de l’Île-aux-Puces, la Fête nationale de l’Acadie est «comme Noël».

Le Pays de la Sagouine déborde d’énergie le 15 août, et même le 14 août, lors de la «veille» de la Fête nationale de l’Acadie.

Monique Poirier, directrice adjointe du site, et son équipe attendent cette journée depuis des mois. Elle explique que lors d’une belle journée d’été, l’île dans la baie de Bouctouche peut attirer 800 personnes. Le 15 août, ils sont près de trois fois plus nombreux.

Selon elle, «il n’y a pas de meilleure journée pour célébrer la joie de vivre acadienne».

«C’est vraiment comme Noël. On ressent l’excitation depuis hier (mercredi). Tout le monde est resté tard pour préparer pour aujourd’hui. Tout le monde est de bonne humeur. On attend cette journée depuis longtemps: la préparation pour le 15 août commence avant le début de la saison, au printemps.»

«C’est une journée marquée par des traditions acadiennes et du Pays de la Sagouine. On a le grand tintamarre qui part du centre-ville de Bouctouche et qui se rend à l’Île-aux-Puces, ce qui est toujours un moment impressionnant. Le site est plus achalandé, tous les musiciens et tous employés sont là. Notre petite île se transforme!»

Joanne Maillet s’est rendue sur l’Île-aux-Puces, jeudi avant-midi, avec ses deux filles, Isabelle Surette et Monique Maillet, et ces cinq petits-enfants, Myk, Mylène, Roc, Valika et Marilou.

Elle n’a pas hésité de souligner à quel point le 15 août a changé depuis qu’elle est jeune. Elle est fière d’avoir transmis cette tradition à ses filles, qui la transmettent à leur tour à leurs enfants.

«Nous, ce n’était pas la même chose quand nous étions jeunes parce que nous n’avions rien. On n’avait pas de voiture, donc on ne se déplaçait pas pour le 15 août. À la maison, on mangeait beaucoup de crêpes et de viande de cochon. On était 10 enfants!»

«On a vraiment commencé à fêter le 15 août quand mes enfants étaient jeunes. C’est beau de voir que c’est de plus en plus gros chaque année.»

Guy Boutin, de Richmond, au Québec, fête le 15 août en Acadie pour la première fois cette année. Mercredi soir, il a stationné sa roulotte tout près du Pays de la Sagouine afin d’être sur place tôt dans la journée. Il prévoit profiter la programmation entière de la journée.

«Il parait que les gens d’ici sont accueillants et bien le fun. On voulait venir faire du fun avec eux. Jusqu’à présent, ils répondent aux attentes. On espère juste que l’île ne va pas couler s’il y a trop de monde», a-t-il lancé en riant.

Les visiteurs du Pays de la Sagouine jeudi matin ont eu droit à une série de pièces de théâtre, à un récit sur l’histoire de l’Acadie et à une variété de prestations musicales. En après-midi, plusieurs centaines de personnes doivent crier haut et fort leur fierté dans les rues de Bouctouche lors du tintamarre, qui se terminera à l’Île-aux-Puces en passant par la nouvelle passerelle flottante.

En soirée, les visiteurs du Pays de la Sagouine auront droit à un spectacle musical avec Daniel Léger, Rhéal Leblanc, Paul Dwayne et Hert LeBlanc et les Rois du Gros Tyme.