Péninsule: des policiers bombardés de pierre et de bouteilles

À la suite de plusieurs incidents survenus récemment, le District du Nord-Est de la GRC demande à la population de communiquer avec la police si elle voit des gens faisant crisser leurs pneus.

Les 8, 9 et 10 août, la GRC s’est rendue à neuf reprises à des endroits où des véhicules faisaient crisser leurs pneus devant une foule de spectateurs.

Le 10 août, sur la route 355, à Sainte‑Rose, plus de 100 personnes assistaient à un tel spectacle. À leur arrivée, les véhicules de police ont été bombardés de pierres et de bouteilles.

«Cela semble amusant, mais il s’agit en fait de quelque chose de dangereux. Des pierres, des morceaux d’asphalte ou d’autres débris peuvent être projetés sur les gens se trouvant à proximité, a déclaré le sergent Stéphane Blanchard, du Détachement de Caraquet de la GRC. Comme cela a été le cas à Sainte-Rose, ces rassemblements peuvent dégénérer. Les gens participant à de tels rassemblements pourraient être mis à l’amende ou même faire face à des accusations pour conduite dangereuse d’un véhicule, méfaits ou conduite imprudente»

Quiconque a de l’information à cet égard est prié de communiquer avec la police ou, anonymement, avec Échec au crime (1-800-222-8477 ou www.crimenb.ca).